Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE PETIT MONDE D' HELENE

LE PETIT MONDE D' HELENE

Partager nos voyages avec ceux qui comme nous ont cette passion.

Publié le par lemondedhelene
Publié dans : #ASIE

Jeudi 27 octobre. Paris-Bangkok

Matinée  cool, petit déjeuner et jogging au bois de Vincennes sous un soleil merveilleux, avant de passer en revue nos sacs de voyage. Nous quittons l’appartement à 17H30 pour rejoindre Ernesto à Denfert-Rochereau et récupérer le RER qui mène à l’aéroport CDG. Le métro et le RER c’est la galère à l’heure de pointe. Serré comme des sardines  jusqu’à Villepinte. Ouf !!!, enfin nous y sommes, encore un peu d’attente et c’est le décollage. 

Vendredi 28 Octobre. Bangkok-Rangoon

Il est 18H00, lorsque notre Boeing touche le tarmac de Bangkok, quelques instants plus tôt nous avons vu à travers les hublots l’envahissement des eaux sur la capitale. Nous passons la nuit à l’hôtel  Plai Garden proche de l’aéroport, car demain levé 4H00 et  vol pour Rangoon(Birmanie). Fatigués, nous prenons un repas à l’hôtel devant une SINGHA bien fraiche, puis dodo.

 

P1040647.JPG

 

Samedi 29 Octobre. Rangoon (centre ville)

2h 45 du matin, on frappe à la porte c’est le signal, on se lève comme des zombies, douche, brosse à dents, bouclage des valises. On refrappe à la porte et là, c’est la voie de Ernest « « « « « Toutes mes excuses je me suis planté d’une heure, il n’est que 3 heures » » ».Grrrrrrrrr, impossible de retrouver le sommeil.

Rangoon, nous prenons un taxi pour l’hôtel THAMADA, réservé sur internet. Avant la visite de la ville, nous finalisons les deux prochaines journées à l’agence locale Exotic. Nous payons avec un billet de cent dollars, en Birmanie on ne prend pas la carte bleue et les dollars un peu usés, un peu froissés, tachés etc...., ce n’est vraiment pas évident. Quant à leur propre  monnaie, c’est juste s’il ne faudrait pas avoir des gants pour les toucher. Bon c’est comme çà, il faut le savoir.

 La ville est dans un état indescriptible, certains anciens bâtiments administratifs, des résidences et maisons coloniales qui ont fait la gloire des anglo-saxons, sont complètement laissés à l’abandon. La  gare avec ses toits en forme de pagode est originale, la mairie repeinte en blanc semble de l’extérieur très belle. En face nous visitons la pagode « PAYA SULE », avant de  marcher jusqu’au marché Bogyoke (Scott), un petit déjeuner sur place et retour à notre hôtel pour se reposer. A 16h nouveau départ en ville, visite de l’hôtel colonial anglais le « STRAND HOTEL» où nous avions projeté d’y boire un verre. Nous n’y restons pas, le bar est désert et sans âme. Nous continuons notre ballade pour aller diner au restaurant MONSOON au décor asiatique-colonial épuré. L’un des restaurants les plus connus de la ville et des touristes avisés, très bon repas birman arrosé d’un très bon vin local (Syra et cabernet).

P1040656.JPG P1040658.JPG 
 P1040661.JPG  P1040663.JPG

 

Dimanche 30 octobre  Rangoon (ville)

Nous partons à pied au musée National à une demi-heure de notre hôtel. Le musée est immense et nous sommes quasiment seuls pour visiter les 5 étages. A retenir peut-être la grande salle dédiée au trône royal. Il pleut à torrent nous attendons une accalmie pour continuer. Déjeuner  proche du musée, le service est particulier, nous prenons des plats locaux servis avec de nombreuses herbes indéterminées, l’ensemble est correct. Vers 15 h retour à l’hôtel pour y faire un petit break, puis à 16 heures nous prenons un taxi pour aller à la Pagode Shwedagon, que nous avions déjà vu avec le groupe Roussel (HMR) en 1997. Considéré comme la plus belle du monde, la plus impressionnante et la plus grandiose, bâtie il y a plus de 2500 ans. A cette heure, les couleurs du soleil reflétant sur les différents édifices sont magnifiques. Le hasard nous permet de croiser une cousine de notre ami Françoise, qui arrive juste de France. Beaucoup de photos, jusqu’à la tombée de la nuit. 

 

P1040695.JPG  P1040730.JPG
 P1040688.JPG  P1040729.JPG

 

Lundi 31 octobre.  Rangoon-KYAIK HTI YO (rocher d’or).

Pour aller à Kyaik-hti-yo voir le fameux rocher d’or considéré comme l’une des 7 merveilles du monde Birman, levé à 6 h puis 50 minutes de taxi  pour atteindre la gare routière , et 4 heures pour arriver à Kimpun, camp de base des départs des camionnettes débâchées qui nous emmenent  au pied du rocher d’or. Mais c’est encore 50 minutes de montée à pied interminable sous un soleil de plomb. Le plus éprouvant pour cette montée ce sont des porteurs qui proposent leur service de chaise à porteur et comme nous avions l’intention de le faire à pieds, ils vous suivent, vous narguent en espérant que vous allez craquer. Mais pas question !!! Nous résistons. Nous atteignons enfin l’Hôtel « MOUTAIN TOP » très bien situé à 50 mètres de l’entrée du lieu Saint. Nous partons directement voir le rocher d’or, perché en équilibre sur un gros bloc de granit. Nous prenons quelques photos et repartons grimper sur la colline d’en face pour un meilleur point de vue. Retour au rocher pour le coucher de soleil.

 

P1040780.JPG  P1040783.JPG
 P1040743.JPG  P1040777.JPG

 

De retour à l’hôtel nous nous apercevons que nous avons oublié sur une marche l’un de nos appareils à photo. Inutile de retourner sur les lieux. Après la douche nous retournons au rocher voir les illuminations de nuit et l’ambiance. Au retour à la sortie du site, au moment où nous remettons nos chaussures (marche pieds nus obligatoire) deux jeunes birmans s’approchent de nous, ils nous demandent si nous avons perdu un appareil à photo et nous montrent une photo de Jo prise sur cet appareil et l’appareil. Nous sommes très étonnés et émus, on voit bien le scénario qu’ils ont du mettre en place pour nous retrouve aussi rapidement. Nous avons tout tenté pour leur donner quelques dollars mais rien à y faire ils ont refusé avec le sourire. C’est une grande leçon d’honnêteté et humilité  qu’on s’est pris en pleine figure. Notre Hotel.

 

P1040789.JPG

 

Mardi 1 Novembre :  KYAIK HTI YO – Rangoon

Levée à 6 heures pour aller voir une dernière fois le rocher d’or au lever du soleil.  Dans la rue la vie reprend doucement son rythme  des drôles de moines "des hermites" avec une longue « barbichette » et un drôle de chapeau déambulent très  lentement en faisant tinter une cloche a chaque pas. Des femmes portent des offrandes et viennent bruler quelques encens, les enfants vont à l’école habillés de leur uniforme et portant leur gamelle et quelques touristes comme nous attardés contemplent le site en silence.

 

P1040753.JPG

Retour à l’hôtel pour prendre notre petit déjeuner et nous repartons à pied pour rejoindre  le camp de base «  Kinpun » qui se trouve à 13 km soit environ 3 heures de marche, d’où part le bus pour Rangoon. 

Mercredi 2 Novembre : Rangoon – Mandalay

A 5 heures du matin nous prenons un taxi pour rejoindre l’aéroport national. Enregistrement pour Mandalay. Nous déjeunons avec notre boîte lunch préparé par l’hôtel mais quelle surprise à l’intérieur des œufs frits et toast beurre confiture très compliqué  à manger sur les sièges de l’aéroport. A notre arrivée  à l’aéroport de Mandalay nous devons prendre un taxi pour rejoindre à  48 km le centre ville (prix 10 $). L’hôtel E.T. que nous avions sélectionné est « full », après plusieurs visites d’hôtels nous choisissons le « Garden Hôtel » pour les trois prochaines nuits .

 

P1040804.JPG

 

Cette journée est consacré à la visite des monuments de la cité nous commençons par visiter les restes du Palais du roi Mindon Min qui ont survécu à l’incendie de la 2ème guerre mondiale grâce à leur déménagement avant l’incendie, nous allons voir ensuite Kyaung atumashi  une pagode immense construite, par des forçats palais la Paya Kuthodaw, le plus grand livre du monde en raison des 729 stèles de marbre qui l’entourent et nous terminons pas l’ascension de la Colline deMandalay : Ascension d’environ 700 marches pour voir le panorama grandiose sur la ville, le palais et le coucher de soleil.

P1040807.JPG P1040814.JPG 
 P1040818.JPG   P1040812

 

Jeudi 3 novembre : Mandalay et ses environs

Nous avons réservé un taxi pour la journée (25 $). Très dur de traverser la ville, il n’y a pas de feu rouge, de policier au croisement les plus importants et s’est dans un brouhaha incommensurable des klaxons que chacun essaie tant bien que mal de passer. En clair « l’anarchie totale ». Nous demandons au chauffeur de nous conduire à la pagode Mahamuni  l’un des plus célèbres sites bouddhiques du Myanmar. Nous y sommes arrivés très tôt des processions d’enfants magnifiquement habillés. Au centre une statue du  bouddha  Mahamuni très ancienne (1er siècle avant J.C) son bronze est recouvert de plus de 15 cm de feuilles d’or par endroit. Dans une des cours se trouve 6 admirables  statuts khmères de bronze ramenées (éléphant, guerrier, lion …. Originaires d’Angkor). Les birmans qui ont des douleurs viennent toucher sur ces statuts la partie correspondants à leur maux en espérant en guérir.

 

 P1040864.JPG  P1040867.JPG
 P1040860  P1040869-copie-1.JPG

 

Nous traversons la rue des tailleurs de pierre, nous nous arrêtons à une boutique pour voir leur travail. Il est 10 h 30, c’est l’heure du dernier repas des bonzes, nous filons au monastère Mahagandhayon, à Amarapura . Des centaines de bonzes disciplinés sur deux rangs, viennent se faire servir dans la cour du réfectoire et rentrent en silence dans les grandes salles de la cantine ou sont dressaient de longues tables. C’est un moment particulier qui attire un grand nombre de touristes.

 

P1040874.JPG  P1040882.JPG
  P1040871   P1040878

 

Direction maintenant pour les collines de SAGAING pour admirer des pagodes et des stupas à perte de vue, nous redescendons pour aller voir une pagode gigantesque en forme de sein,  et direction INWA pour admirer le monastère de BAGAYA tout en teck. Pour l’atteindre nos devons traverser en bateau un bras de rivière et prendre ensuite une calèche. Les chemins aux abords luxuriants qui nous empruntons sont magnifiques à travers campagne, les rizières, les champs et les sous bois qui forment un ensemble régulier, devaient protéger de façon naturelle le monastère. Les routes d’accès étaient protégés par d’immenses portes  aux murs épais, par endroit subsiste encore des miradors ou tours de guais, encore en bons états, bien que certaines se rapprochent un peu de la tour de Pise.  Retour rapide au taxi pour voir le coucher du soleil sur le pont U BEIN, encore un endroit très fréquenté le soir par les locaux et les touristes.

 

P1040921  P1040923
 P1040918   P1050158.JPG

 

Vendredi 4 novembre 

Nous consacrons cette dernière journée pour MINGUN, réputé pour son stupa inachevé qui devait être le plus grand du monde (il n'en reste qu'un gros bloc de brique en partie écroulé) et sa cloche de bronze considérée comme l’une des plus grosse au monde en état de sonner et une étrange pagode toute en ondulations blanchesL’endroit se trouve à 11 kms en amont du fleuve IRRAWADDY.

 

P1040930.JPG  P1040934.JPG
 P1040948.JPG  P1040942

 

A notre retour en ville, nous allons changer quelques dollars, les changes sont rares voir inexistants. Nous avions obtenu difficilement une adresse dans un petit hôtel sur la 29 ème entre la 80 et 81 ème rue. Cinq de nos billets de 100 dollars sont refusés, nous ne pouvons rien dire c’est notre seule chance de pouvoir récupérer de la monnaie locale. De retour à l’hôtel il devient évidemment que nous allons devoir raccourcir notre séjour dans se pays, d’1 voir 2 semaines et rentrer en Thaïlande pour terminer nos vacances. 

 

Samedi 5 novembre Mandalay – Pagan

Pagan se trouve en aval du fleuve  IRRAWADDY, nous avons nos billets de bateau pour 9 h. Il est 7 heure 15 nous somme installés à table pour notre petit déjeuner, Ernst profite de l’attente pour regarder à nouveau nos billets et là , stupeur !! Le bateau c’est à 8 heure et non à 9h, nous quittons rapidement notre table et c’est au pas de charge qu’on boucle nos valises et qu’on appelle un taxi  pour l’embarcadère. Ouf, nous y sommes, il est 7 h45. Sur le bateau petit déjeuner oblige dans la salle restaurant d’autant que sur les passerelles il n’y a plus de place pour s’assoir, les rares fauteuils sont pris. Nous mettrons plus de 9 heures pour parcourir  190 km de Mandalay à Pagan.

 

P1040967.JPG

 

Pour nous rendre au centre de Nyaing u, qui est à 1 km, nous prenons une calèche, pas très confortable mais il n’y a pas d’autres choix. Le site de Pagan est constitué de trois villes, le vieux Bagan, le nouveau Bagan et Nyaing u que nous avons choisi pour sa vie plus active le soir. Nous espérions trouver ici un internet café pour lire nos Emails et commencer à écrire sur nos blogs, mais sans succès  les liaisons internet sont aussi mauvaises qu’à Mandalay. La Birmanie pays ou l’€, la carte bleue, l’internet, le téléphone portable et les dollars un peu froissés sont exclus.

 

Dimanche 6 au mardi 8 novembre. Pagan

J1- Location de vélos dans notre hôtel, nous avons prévu de faire la partie la plus éloignée de la plaine de Bagan et voir les temples et pagodes les plus connues et les plus belles. Notre itinéraire Nuang U ou nous logeons, de poursuivre jusqu’au  nouveau Bagan et vieux Bagan pour revenir à notre point de départ. Il fait chaud, la balade est hyper cool et vraiment très belle à travers la campagne. De temps à temps nous croisons des touristes en calèche, en vélos ou en bus. On s’arrête souvent, on voudrait tout voir mais il y en a 4000 éparpillées. Certaine ne sont accessibles qu’à pieds. Sur quelques pagodes les jataka qui ornent les bas reliefs sont superbes, de même les détails de peinture à l’intérieur, bien que rares et presque plus visibles, dommage pour les fresques extérieures des façades, il n’en reste plus beaucoup.  A noter une vue imprenable de la plaine, depuis la tour restaurant récemment construite (5 $ pour y monter). Retour vers 14 heures à l’hôtel pour faire un petit break avant de repartir pour d’autres pagodes et voir le coucher du soleil. Petit incident de parcours, sur la route une caravane de voitures en fête nous dépassent et dans ce vacarme de hauts parleurs, de klaxons nous perdons Ernesto, nous finissons chacun de son coté l’après midi et c’est sans éclairage sur nos vélos que nous rentrons à l’hôtel, dans la nuit noire. Dur, dur d’autant qu’ici la circulation c’est un peu n’importe quoi.

 

P1040984.JPG  P1040993
 P1050002.JPG  P1050005.JPG

 

J2- Mont Popa et temple d’Annada

8h un taxi nous attend pour nous rendre au mont Popa aux 37 Nat, sur la route à plusieurs endroits l’on voit des bœufs tourner au tour d’un pressoir très particulier. Nous nous y arrêtons pour regarder et prendre quelques photos. Sur l’axe central la cuve qui tourne contient des graines de cacahouètes et de sésames,ecrasés, brouillés par le pilon que tire un bœuf, il en sort de l’huile d’arachide. On voit également notre meunier monter sur un palmier pour en extraire de l’huile de palme (incision dans le fruit et un panier accroché dessous permet de récupérer le nectar). Le spectacle est terminé, nous reprenons notre route.

 Une heure pour atteindre le site qui ne mérite pas à mon avis le déplacement, de plus il faut y grimper pieds nus et les marches sont dans un état de propreté limite à cause des singes qui sont  quasiment à chaque marche. Nous y étions montés de nuit en 97 et nous en avions gardé un tout autre souvenir. 

P1050043.JPG

 

A 16h, nous relouons à l’hôtel des vélos pour finir l’après midi au magnifique temple ANANDA et grimper sur le toit d’un autre temple pour voir et revoir le coucher du soleil. On ne s’en lasse pas, face à ces centaines de temples érigés dans la plaine.

Comme tous les soirs nous tentons de communiquer par internet et ce soir nous avons pu enfin lire et répondre à nos emails. Ernst n’a pas eu cette chance avec Free.

 

J3 - Pagan (temple proche du Nouveau Pagan)

Balade en vélo sur la route du Nouveau Pagan avec quelques temples à la clef. De retour à l’hôtel et réservation de trois places de bus pour  KALAW, direction le lac INLE, mais surprise le seul bus de la journée est full, nous allons devoir passer une journée de plus ici. Aujourd’hui encore l’internet passe très mal( 26 mns pour ouvrir une page) . 

P1050095.JPG P1050123.JPG
P1050096.JPG P1050114.JPG

   J4- Pagan (marchée, temple)

Pour ne rien changer aux bonnes habitudes que l’on prend vite ici, même programme que la veille avec une variante, quitter les  axes les plus empruntés et prendre  des chemins plus écartés pour nous rendre sur des temples moins connus. Nous avons fait le bon choix les endroits sont déserts, ceux qui leurs donnent un charme particulier, vers 11h nous ne pouvons pas nous empêcher de retourner voir le temple ANANDA le plus beau de tous à mon avis. Vers 12h le soleil est au zénith on s’arrête dans un petit restaurant en bordure de la route, les freid noodle vegetable (notre plat de base le midi) y sont excellentes et l’accueil est parfait. Retour à la Caza en faisant un petit crochet  par le bureau de poste pour acheter des timbres.

P1050150.JPG P1050147
P1050141.JPG P1050139.JPG

Jeudi 10 novembre : KALAW

Il est 3h du matin, c’est l’heure de prendre sa douche et d’attendre le bus qui doit nous récupérer à l’hôtel pour KALAW petite ville d’altitude (environ à 1500 m), qui se trouve à 261 kms de Pagan sur la route du lac Inle. Le bus ce n’est pas une merveille technologie et de plus il est rempli , on utilise des tabourets en plastique enquise de strapontins. Pour nous trois pas de problème, nous avons de bonnes places. La route étroite est en mauvaise état avec beaucoup de piste, c’est la seule route et de plus le nombre de camions qui arrivent dans l’autre sens sont un obstacle permanent, il faut à notre chauffeur manœuvrer sans arrêt. Il nous faudra 9h de route pour atteindre l’objectif fixé. Ernesto a attrapé froid, il ne peut plus parler, nous le laissons au SEINT Motel que nous avons choisi pour les 2 prochains jours et nous partons vers le centre ville. Nous apprenons que ce soir  il y a une procession aux flambeaux  avec un lancé de montgolfières en fin de soirée. Ernesto même malade ne veut pas rater çà.

 


P1050180
 P1050183.JPG
 P1050198.JPG  P1050214 

 

Vendredi 11 novembre - KALAW

Ce matin, Ernst n’est pas au mieux de sa forme son mal de gorge persiste. Balade dans le village, visite de la pagode et du monastère, nous passons voir 2 agences qui organisent les treks. Nous choisirons celle qui se trouve au restaurant SAN FAMILY. Nous partons demain pour un trek  de 6h dans les environs et après demain le trek de 3 jours qui nous amènera au lac INLE.

 

P1050217.JPG  P1050221.JPG
P1050219.JPG P1050218

Le prix total pour ces 3 jours est de 36 $ /p, il comprend le guide, le cuisinier, la nourriture, l’hébergement et l’acheminement des bagages. Si nous continuons à ce rythme sur nos frais, nous allons pouvoir finir comme prévu notre voyage ici, en supprimant malgré tout la partie SITTWE prévu mais couteuse. Nous passons devant un internet café et là, miracle nous arrivons à rentrer sur nos blogs et enfin taper quelques lignes et rentrer quelques photos.

 

Samedi 12 novembre - KALAW (1er trek dans le nord de Kalaw)

Départ du restaurant San family avec un couple Bruxellois, Luc et Dominique, une charmante guide et un petit jeune chargé du repas de midi. Journée sympathique dans la campagne, beaucoup de citronniers, d’orangers, de plantation de café et de thé. Vers 10h nous nous arrêtons dans un village Pao, on nous offre le thé et bien sur on essaie de nous vendre quelques objets artisanaux. Les paysages et les fermes que nous traversons sont beaux. A 13 h le repas est pris dans une authentique maison Pao, un moment particulier, tout comme cette journée décontractée, qui se termine un peu avant la nuit.

P1050236.JPG P1050250.JPG
P1050253.JPG P1050255.JPG

Dimanche 13 Novembre : 2ème trek  -  kalaw le lac Inle (durée 3 jours, environ 60 Km)

Rendez-vous au SAM FAMILY, avec tous nos bagages, nous avons mis dans des petits sacs à dos, l’essentiel pour ces 3 prochains jours et le reste sera acheminé dans l'hôtel choisi au bord du lac Inle. Nous avons un nouveau guide, un cuisinier et un jeune couple  d ‘anglais. La journée se déroule sans grande difficulté, nous grimpons afin d’atteindre un chemin qui suit la cime des crêtes …. Repas chez une famille Pao, la grand-mère très joviale est très sympathique, elle nous a préparé des pates composées de riz et de plusieurs sortes de légumes de son jardin, ensuite soupe de légumes et riz. Sur notre route des rizières de riz de montagne, des champs de sésame (d’un jaune vif), de piments rouges, de blé, de temps en temps un village d agriculteurs Shan.

Nous arrivons dans un village, nous prenons le thé avec quelques biscuits à l’épicerie afin de s’approvisionner en eau et en bière pour le soir. Dépôt de nos affaires dans une maison Pao où nous allons y  passer la nuit. Petite promenade dans le village, Jo joue  à la fronde avec les enfants. Notre guide nous amène voir le coucher de soleil mais il est caché par les nuages. Diner sympathique, malgré la difficulté de pouvoir se laver à la fontaine publique. Et nous allons au lit très tôt, faute de lumière et de plus, il fait froid, nous sommes à 1500 m d’altitude. Il va faire nuit les paysans rentrent des champs avec leurs charrettes  attelées à des buffles. Les maisons sont sur pilotis, faite de bois, de bambou et de tôle ondulée pour les toitures, les enfants s’amusent, des feux sont allumés à l’intérieur et à l’extérieur des maisons pour chauffer le repas du soir. De fortes odeurs de fumés se rependent, les derniers bruits et le village s’endort.  

P1050264 P1050277.JPG
P1050280.JPG P1050283.JPG

 Lundi 14 novembre

Réveil tôt par le jour et le bruit des paysans, certains repartent aux champs, les plus vieux ressortent les grandes toiles tapissées de petits piments rouges pour les faire sécher au soleil et les enfants courent un peu partout. Nous démarrons vers 8 h, nous sillonnons sur la crête avec une très belle vue des deux cotés de la vallée, nos rencontres sont toujours ponctuées de larges sourires et de « Mengalaba » (bonjour en birman).  Un petit arrêt pour regarder Les paysans récolter le riz des montagnes, leur façon de faire est archaïque, les hommes battent de grosses touffes de riz énergiquement pour séparer les graines de leurs gousses sur une planche de bois.

Arrêt dans un petit village pour déjeuner, notre cuisinier prépare une soupe de légumes, accompagnée  de petits beignets (pains) et toujours du riz que nous prenons dans un petit bouiboui du coin. Sur le trottoir une maman chien et ses 5 chiots errent en totale liberté, juste à coté un poste a essence local qui se compose en général d’une caisse, sur laquelle sont alignées  des bouteilles en plastiques remplies d’essence. Nous repartons, sur notre chemin c’est une école que nous visitons, les enfants sont ravis et l’institutrice leur laisse ce petit moment de liberté. En Birmanie l’enfant est roi.     

Nous continuons  notre chemin en suivant  le cours d’une rivière pour atteindre le petit village ou nous allons dormir, arrêt à notre nouveau gite. Rencontre de marcheurs qui doivent encore faire une demi-heure de route pour atteindre le monastère qui doit les loger. Nous sommes contents de nous arrêter ici car nous sommes fatigués.  Nous déposons nos affaires dans la pièce où nous allons tous dormir  et partons visiter le coin. Il y a une école, un monastère tout en bois et toujours les enfants souriants qui posent pour nous avec toujours de larges sourires. Diner un peu froid car le lieu est très humide et Jo commence à avoir la tremblote et des crampes d’estomac, nous partons nous coucher très tôt. Jo passe une  mauvaise nuit. 

P1050286.JPG P1050316
 
 P1050311.JPG   P1050310

Mardi 15 Novembre

Ce matin il fait froid et un épais brouillard enveloppe le village. Nous quittons l’endroit vers 8 h emmitouflés car l’humidité est toujours là. Jo est encore malade et un peu de mal à suivre et de plus pour lui la nuit a été difficile. Nous commençons à monter la colline un peu dure avec l’humidité qui mouille le bas des pantalons et transperce nos vêtements.

Arrivé au sommet le soleil commence à percer et nous commençons à retirer quelques vêtements avant de descente par un sentier      glissant, de mauvaises herbes nous piquent et traversent nos chaussures. Après  4h 30 de marche, oh ! Surprise nous arrivons sur un petit canal caché par les roseaux au bord des marécages du lac INLE, là une pirogue nous attend, nous embarquons pour une heure de navigation sur le lac. Au passage de grands hôtels flottants, plus loin des pêcheurs et de grands  jardins flottants avant d’arriver à notre  village NYAUNGSHWE. Nous rejoignons à  pied l’hôtel NAWNE KHAM où nos affaires nous attendent. L’hôtel est sympathique nous y resterons. Grand nettoyage après 3 jours de trek, repos avant d’aller prendre un bon diner de poisson grillé au Lotus restaurant.  

P1050324.JPG     

Mercredi16 Novembre

 

Location de vélo pour nous rendre au marché Kaung Daing, le chemin est cahoteux mais très agréable au bord des canaux qui longent le lac recouvert de nénuphars en fleurs, arrivé au marché après 45 minutes, achat de quelques objets artisanaux (une crèche …). De retour nous nous arrêtons aux sources d’eaux chaudes de Hu pin hot spring, baignade et surtout repos de plusieurs heures. De retour en ville, nous prenons la direction du monastère Shwe Yan Pyay à 2 kilomètres, c’est un monastère très ancien en bois avec des fenêtres rondes, lors de notre premier voyage en Birmanie en 97, nous avions gardé un bon souvenir de ce site, nous sommes un peu déçu, défraichi rien n’a été fait pour le maintenir en bon état. Nous ne nous y attarderons pas, c’est le moment où le soleil a rendez vous avec la lune, le monastère est dans l’ombre.

Retour à l’hôtel pour l’apéritif dans le jardin, un peu de repos avant de partir diner au restaurant les « four sisters » où nous retrouvons Dominique et Luc avec qui nous avions fait un trek, le lieu est un peu triste, le repas bon et copieux et pour l’addition les prix des boissons sont imposés, mais pour le repas on donne le montant que l’on désire. 

P1050327.JPG P1050330.JPG 
 P1050337.JPG  P1050347.JPG

Jeudi 17 Novembre

Nous avons réservé pour la journée une pirogue,  nous partons  à pied accompagné de notre skipper, employé le matin à l’hôtel  pour rejoindre le bord du lac. Installation à bord nous naviguons en direction du sud, assis sur de confortables chaises basses, quelques pêcheurs traditionnels ramant en s’aidant d’un pied ce qui leur permet d’avoir les mains libres pour lancer le filet, plus loin  des dizaines d’hommes remontent le limon du fond du lac, l’amassent sur leurs pirogues, il servira a consolider les jardins flottants. Nous traversons un petit village sur pilotis, les maisons d’un ou deux étages ont parfois un petit enclos avec des poules ou des cochons. Les habitants que l’on voit  s’affairent à leur besogne lessive, toilette….

Nous continuons jusqu’au marché la descente de la pirogue est complexe, il faut enjamber plusieurs pirogues pour atteindre le sol. C’est très touristique, des marchands en habits traditionnels viennent écouler leur récolte et vendre des objets artisanaux.Dans la journée nous visitons de nombreuses boutiques et ateliers artisanaux, atelier de laque, fabrication de petits cigares « cheeroots » à base de tabac, d’anis et de jus de fruits concentrés pour donner un peu plus de parfum, un atelier de tissage de soie, de  coton et de fibre de lotus, un atelier d’argent et pour finir un atelier de fabrication d’ombrelles faites à partir du papier gras fabriqué sur place à base de bois et plantes  écrasés au marteau.

A midi arrêt au bord du canal pour déjeuner, mais il y a  un vacarme incessant de barques à moteur, dommage car le lieu est agréable en face la pagode Phaung Dawe que  nous allons visiter  à pied. A l’intérieur se trouve les statues de trois petits bouddhas et de deux moines, impossible de deviner une quelconque silhouette dans ces blocs qui évoquent plutôt de gros champignons dorés tant ils ont été recouvert de feuilles d’or. A côté de la pagode un hangar abrite la barque royale, qui transporte ces petits bouddhas lors des grandes cérémonies en octobre.

Dernier arrêt  au monastère Nga Phe Chaug « monastère  des chats sauteurs » vieux et très beau monastère  en bois, à l’intérieur quelques chats dressés pour sauter au travers d’un cerceau. Dommage qu’aujourd’hui ce ne soit plus les moines qui anime ce spectacle comme nous l’avions vu en 97. En rentrant nous traversons les jardins flottants, les fermiers Pao récoltent de grosses quantité de tomates et autres…..Il est environ 16 heures nous accostons..Arrivée à l’hôtel, petit apéritif dans le jardin « coca et rhum » avant de finir à la pizzeria locale. 

P1050416.JPG  P1050418.JPG
 P1050377  P1050382

 Vendredi 18 novembre

Aujourd’hui grasse matinée, levé  à 8 heures. Après le petit déjeuner copieux, nous louons le vélo pour la journée. Traversée de la ville en direction du monastère Shwe Yan Pyay que nous avons déjà vu, mais nous voulons faire des photos avec la lumière du matin. Malheureusement pour les photos nous ne verrons pas les petits bonzes accoudés devant les magnifiques fenêtres ovales du monastère. Nous visitons l’intérieur du monastère fait de tek et la pagode blanche juste à côté, elle possède un surprenant déambulatoire de couleur rouge, percé de centaines de niches contenant des bouddhas.

Retour en ville pour aller visiter le musé des bouddhas installé dans l’ancien palais du roi de l’Etat Shan. Des bouddhas de différentes époques dans de grandes salles assez vides. L’immense bâtiment de bois et son petit  parc est très agréable. Arrêt à la pagode Yatamamanaug, décor vieillot très poussiéreux, un amas d’objets dans des niches (collection de billets, coquillages ….) et quelques bouddhas assez surprenant.

En rentrant à l’hôtel nous rencontrons un couple de Suisse (Chantal et Pascal de Genève ) qui nous propose de partager notre voiture que nous avons réservé pour le lendemain pour aller visiter le site de KAKKU. Nous prenons l’apéritif ensemble. Diner au restaurant UNIQUE, plats copieux et cuisine soignée. A recommander le poisson farci aux herbes (Prix 4 € par personne). 

Samedi 19 novembre : Site archéologique de Kakku   

A  bord de notre taxi, il nous faut plus d’une heure pour atteindre à 32 kms la ville de TANGGYI (altitude 1500 m). Nous sommes surpris par la modernité de cette ville qui est propre et sans embouteillage. C’est le jour du marché, les acheteurs et vendeurs sont essentiellement des birmans venus des villages voisins. Peu d’objets artisanaux pour les touristes, enfin un marché comme l’on aime. Nous visitons la cathédrale St Joseph, oh ! Surprise l’autel est en miroir fait de petits carreaux dorés à l’instar de certaines pagodes, elle a eu la visite du pape Jean Paul XXIII. A la sortie de la ville arrêt  à l’office de tourisme pour payer le droit d’entrée de 3 $/p et prendre une guide (obligatoire), une charmante jeune fille habillée en tenue Pao pour la visite du  site de Kakku. Il nous reste 42 km de route en très mauvais état (1h45, dur, dur). Nous traversons la campagne avec des champs colorés et  plusieurs fermes. Nouveau arrêt pour payer le droit de passage (fréquent en Birmanie). Le site est très surprenant plus de 2500 stupas concentrés sur une surface rectangulaire de 200 m sur 70 m, ils sont là au beau milieu de nulle pars, remplissant à merveille tout le volume de la colline. Au sommet un stupa plus ancien. Jusqu’en 2000 ce leu était en ruine, noyé dans la végétation. En gravissant les marches de l’allée centrale, Ernst fait la même remarque que mon en s’imaginant être au cimetière du père la chaise à Paris.

P1050446  P1050454
 P1050468  P1050471

Le retour étant long nous arrivons à l’hôtel avec la nuit. 

Dimanche 20 novembre.

C’est dimanche, repos ou presque nous prenons les vélos pour une balade, en route nous nous arrêtons au domaine RED MONTAIN, dégustation de leurs vins, sur la terrasse qui domine la propriété. Malgré tout le talent mis en œuvre par les propriétaires pour leur vin, nous ne pouvons pas parler d’excellence (Prix des différents vins injustifiés).

P1050478 P1050480 
 P1050481  P1050483

Fin de la balade matinale et un peu de lecture à l’ombre des bougainvilliers du jardin de l’hôtel. Dans l’après-midi, reprise des vélos, promenade en ville, au bord des canaux etc… et nous terminons la soirée au restaurant UNIQUE avec un service interminable ….. 

Lundi 21 novembre : Retour à Rangon

Petit déjeuner à 6h30 dans le petit jardin, un taxi nous attend pour l’aéroport de HEHO (1h de route) pour rejoindre Rangoon. Nous choisissons le Queen’s Park Hotel pour nos 2 dernières nuits en Birmanie. Nous partons en taxi au musée des pierres précieuses, pas de chance il est fermé le lundi, nous retournons dans le quartier de notre hôtel pour se relaxer dans une maison de thé très sympathique où l’on peu grignoter quelques encarts.Le soir nous allons diner dans un bon restaurant de canard laqué, ribs etc…. 

Mardi 22 novembre : Rangon(le site de SHWEMAWDAW)

Location d’un taxi pour la journée, nous partons en direction de BAGO 1 heure et demi de route, visite de la pagode SHWEMAWDAW  plus haute que la pagode Shwedangon de Rangon mais bien moins belle, ensuite un bouddha couché récent immense, non loin un autre bouddha couché Shwethalyaung plus ancien et qui repose sur un coussin de mosaïqués richement décoré. Nous terminons la matinée par le déjeuner des 400 bonzes l’un des plus grands monastères du pays Kyaung Kha Khat Wainqui c’est vraiment impressionnant de les voir défiler avec leur bol dans lequel on leur sert leur riz, ensuite la visite du réfectoire où assis sur des tables basses, ils déjeunent dans un grand silence. Nous poursuivons par la visite des immenses bouddhas assis ou encore autour d’une impressionnante tour carrée.

P1050514.JPG P1050507.JPG
P1050533.JPG P1050539.JPG

 De retour sur Rangoon, arrêt au musée des pierres précieuses, nous sommes déçus les explications ne sont pas à la hauteur de ce que nous espérions par contre il  y a 3 étages de boutiques de ventes. Nous devions finir en beauté la soirée au restaurant le MONSOON, mais hélas comme toutes les bonnes adresses de la ville, il est plein, nous dinons dans un petit restaurant de notre quartier.   

Pour finir, nos rencontres avec Boudda.

 

Birmanie-BOUDDAS-2011-1.jpg

       Mercredi 23 novembre. Le retour en Thaïlande

Il est 5 heures 30 sur Rangoon le jour se lève. Sur la route qui nous amène à l’aéroport international, les grands parcs de la pagode Shwedagon  sont déjà remplis, des centaines de personnes y font leur jogging, les terrains de volley sont tous occupés malgré l’aurore qui tarde à se lever, alors que nous avons encore du mal à ouvrir les yeux. En Birmanie on vit avec le jour.

Bangkok a toujours les pieds dans l’eau quelques avions en bordure des pistes de l’aéroport Nord sont encore immobilisés leurs roues sont encore noyées sous l’eau. Il semble que les routes et les habitations est retrouvés leurs aspects normaux.Nous avons 2 heures 30 d’attente à Bangkok nous en profitons pour déjeuner avant de reprendre le vol pour Krabi (golfe Andeman). Arrivé à Krabi nous réservons un taxi pour Ao Nang en bordure de mer, oh surprise ! Un superbe taxi, sièges cuirs, projection de film, lumière et heure clignotantes sur les poignées des portes ! Quel luxe ! Par rapport à ceux de Birmanie (vieilles voitures  de plus de 40 ans venues de Thaïlande, sans amortisseur, siège complètement défoncés , …..).

Arrivé à Ao Nang, nous retournons à notre hôtel, la patronne nous reconnait, elle nous donne une suite pour 3 personnes et nous promet de nous donner deux chambres le lendemain.Nous partons promener en bord de mer et boire un verre pour fêter cet arrivée « marguerita », frites et nems.

Vendredi 25 novembre. Krabi (OA NANG)

Aujourd’hui encore le ciel est nuageux, nous partons pour une longue marche sur les plages d’AO NANG, nous trouvons à plus de 3 km de la ville un endroit très sympathique pour la baignade et un peu de lecture (à l’ombre pour Ernesto). Retour en ville pour une fin de journée hyper cool.

Samedi 26 novembre. Krabi (OA NANG)

Il fait beau aujourd’hui, nous prenons un bateau pour nous rendre sur plage de PAN HANG à une 20 de mn. Malgré le gros orage de la veille nous décidons de gravir la colline boueuse et de descendre de l’autre coté pour prendre quelques photos sur le lagon. A chaque pas, une difficulté, un rocher glissant a gravir, un passage étroit a contourner, une descente à pic 80° sur des rochers cassants. Les cordes qui sont là pour nous aider sont maculées de boue, de plus l’humidité dans cette végétation dense avec des arbres tropicaux enguirlandés de lianes, des fougères gorgées d’eau et bien d’autres espèces attirent les moustiques. La forte et chaude humidité qui remonte est irrespirable, nous transpirons beaucoup et nous avons du mal à respirer correctement. Nous sommes trempés à 100 m du but le dernier passage est vraiment dangereux, Hélène ne prend pas le risque de nous suivre. Quelques photos bien méritées et retour sur la plage. Nous sommes dans un état ou pour nous le mieux est de se jeter à l’eau tout habillé, tellement nos vêtements, chaussures et nos corps sont tapissés de terre boueuse. Une grotte sur la plage abrite la déesse de la fécondité, des tas de phallus y sont entassées, de plus les pitons rocheux qui entourent cette magnifique plage forment des stalactites géants. Plusieurs bateaux cantines ambulants , nous en profitons pour déjeuner sur la plage. Fin d’après midi tranquille à l’ombre des tamarins avant de reprendre notre bateau pour OA NANG. Je n’ai plus rien à lire, Ernesto me passe «  Histoire de mes assassins, de Tarun J Tejpal », qu’il vient de terminer.

  

 bIRMANIE.tHAILANDE-2011-1907.JPG  bIRMANIE.tHAILANDE-2011-1911.JPG
  P1050567.JPG   P1050576.JPG

Dimanche 27 novembre. Départ pour KO PHI PHI

Nous avons réservé un bateau pour Ko Phi Phi pour 8 h 30, comme toujours en thailande l’organisation est parfaite, on vient nous chercher à notre hôtel pour nous amener à l’embarcadère. Très beau voyage en mer, nous passons a proximité de superbes formations rocheuses. Arrivée à Ko Phi Phi Don a 11 heures, nous traversons le centre sous un chaleur torride avant d’atteindre « Up cottage bungalows » que nous avons choisi qui se trouvent sur la hauteur un peu à l’écart du tumulte du centre. Soirée dans les rue de TONSAI.

Lundi 28 novembre.

Nous gravissons les 300 marches pour le point de vue imprenable sur les deux anses de la baie de KO PHI PHI. Malgré le Tsunami qui a détruit une grande partie des habitations de la baie, le village a déjà été reconstruit, plusieurs centre de plongée proposent des circuits, l’internet est à chaque coin de rue, les restaurants, les locations de bungalows, les tatoueurs et les boutiques pullulent. C’est plus de 80 % de jeunes que l’on croise dans les rues étroites. Le soir les cafés qui bordent la plage s’animent jusqu’à 5 h du matin. Les Chacun a son petit sceau rempli de rhum mélangé avec red bull et du coca, ou encore du rhum local.

 

P1050644 P1050649
P1050645 P1050660

Depuis le view point n° 3 nous redescendons a travers la jungle pour rejoindre la baie de Ran Tee sur la côte Est, quelques bars restaurants et quelques bungalows, une plage et une mer superbe, ou nous nous baignons dans la mer chaude, un vrai régal !!

 

P1050593.JPG P1050602.JPG
P1050599.JPG P1050597.JPG

 

Retour vers 16 h mais le passage à travers la jungle est terrible car les moustiques sont arrivés et de plus nous décidons de changer de chemin et nous prolongeons notre parcours en empruntant les sentiers dans la forêt.

 Mardi 29 novembre : Ko Phi Phi (croisière Mosquitos Island, Maya baie ….)

Nous partons pour une journée complète sur un bateau de croisière, au programme le matin baignade à Mosquitos Island dans une mer chaude avec le masque et le tuba nous pouvons voir de magnifiques poissons de toutes couleurs. Nous continuons sur Maya Baye où nous y accédons par une échelle ensuite traversée de l’île où a été tourné le film « la plage » pour rejoindre le côté où se trouve la fameuse baie entourée de pitons rocheux dommage tous les petits bateaux de tourisme sont arrêtés sur cette plage, c’est vraiment un site extraordinaire. Nous revenons  au port pour déjeuner et récupérer les personnes qui n’ont acheté qu’une demi-journée de croisière. Retour sur une île magnifique que nous rejoignons en canoë, mais nous sommes soudain surpris par une pluie torrentielle et nous rejoignons le bateau rapidement, c’est marrant car la température de l’eau de mer est plus chaude que l’eau de pluie. Nous poursuivons par « Monkey Island ». Pour terminer cette journée très sympathique, un dernier stop au pied de rochers où certains jeunes et l’équipage nous font une démonstration de plongeons, quelques photos du coucher du soleil sur la magnifique baie de Ko Phi Phi. Cette magnifique croisière se termine gaiement, rythmée par une forte musique occidentale.

P1050616 P1050613
P1050630 P1050640

Mercredi 30 novembre : Ko Phi Phi vers Ko Lanta

Nous prenons le bateau à Ko Phi Phi vers 11 h 30 pour l’ile de ko Lanta. Nous attentons l’embarquement devant un verre sur le bar de la plage où nous profitons du dernier moment pour regarder le va et vient incessant des long trails qui partent pour les croisières à la journée sur les îles. Embarquement très organisé comme d’habitude,  le bateau est complet, nous prenons une place à bord que nous ne quitterons pas jusqu’à l’arrivée, Hélène reste sur le pont au milieu des sacs. Tout le long du voyage nous sommes accostés par des vendeurs sympathiques qui viennent nous montrer leur prospectus pour essayer de vendre leur Hôtel à Ko Lanta. Nous ne cédons pas à leur proposition car nous voulons voir par nous même (les photos sont toujours magnifiques). Arrivé à Ko Lanta à 13 heures, nous prenons un taxi (tuk tuk), qui nous amène à 6 km à la station  Ae Phrae, nous choisissons  l’hôtel « Just Com » qui est tout neuf, superbe, avec un accueil très sympathique. Dépose des bagages, déjeuner  et nous partons rapidement à la plage nous baigner et se reposer. Le soir promenade sur la plage et diner face à la mer, le lieu est agréable et calme.

Jeudi 01 Décembre. Koh Lanta (tour de l’île en scooter)

Nous avons loué deux scooters pour parcourir le tour de l’île. Nous partons vers 8 h 30  en direction du Sud, un petit arrêt à Lanta Old Town village afin d’atteindre le dernier village Sang  Ga U village de la côte Est où la route s’arrête. Demi-tour,  nous nous arrêtons en bord de mer pour certains points de vue ensuite arrêt au cimetière gypsy (les gitans de la mer). Nous revenons sur l’autre côte pour redescendre tout en bas de l’île jusqu’au Marine National Parc, le point de vue est superbe. Un petit moment de rigolade avec les singes du parc qui n’hésitent pas à « piquer » les canettes de coca ou de bière qui trainent dans les paniers des motards imprudents et qui arrivent avec beaucoup d’effort à les ouvrir et les relâchent aussitôt dès que le  liquide jaillit et les arrose. Nous retournons à l’hôtel en parcourant une belle côte des coins de plages sauvages. Un peu de repos et baignade au bord de la plage. Ensuite nous continuons notre route jusqu’au port SALADAN où nous sommes surpris par la pluie, nous en profitons pour faire un peu de shoping. Nous repartons à la tombée de la nuit et voilà qu’en cours de route la pluie nous surprend et s’est complètement trempé que nous rentrons nous changer avant d’aller diner dans un petit resto du coin d’un très bon poisson.

P1050676 P1050674.JPG
P1050675.JPG P1050679-copie-1.JPG

Vendredi 02 Décembre. Koh Lanta (circuit en bateau de 4 îles)

Un taxi camionnette vient nous chercher à 8 h 30, en route plusieurs arrêts pour ramasser d’autres clients qui comme nous ont réservé un tour en bateau de 4 îles, arrivé à l’embarcadère du port de Saladan nous embarquons. Départ à 9 h, navigation pendant 1 h 30 arrêt dans la baie de Ko Ngai pour récupérer des passagers en provenance d’autres îles, en fait, notre bateau fait aussi charter, nous nous arrêtons au bord d’une belle plage au sable blanc pour nager et voir les poissons. Après 30 minutes nous repartons pour l’île Ko Muk où se trouve une  grotte d’émeraude Morakot, très surprenant il faut nager pendant 80 mètre dans une grotte noire et enfin la lumière apparait  sur un lagon de sable blanc entourée d’immenses formations rocheuses recouvertes d’une végétation dense qui tombe en cascade sur les parois rocheuses et se reflète dans l’eau. L’endroit est si bien caché qu’à l’époque s’était un repaire de pirate de mer, ils cachaient leurs butins dans les grottes élevées des parois.

 P1050691  P1050682

Nous arrivons à Ko Kradan où un bon déjeuner sur la plage est servi. Départ à 14 heures puis nouvel arrêt pour se baigner dans un  endroit rocheux ou plusieurs espèces de poissons bicolores forment un aquarium naturel.

Samedi 3 Décembre : Ko Lanta (circuit en bateau des 2 iles de Koh Rock)

Nouveau départ pour d’autres iles sur un bateau hyper rapide de trois moteurs de 250 chevaux. Après un tour en camionnette taxi afin de ramasser les clients de tous les hôtels, nous arrivons sur une plage où nous prenons place à bord.  Le bateau est complet nous démarrons a toute vitesse, après une bonne heure de navigation premier arrêt et nous voilà plongé dans une mer où abondent des poissons de toutes les couleurs,  deuxième arrêt et là encore au milieu des coraux d’autres variétés de poissons toujours magnifiques. Nous rejoignons le parc National sur l’île de Koh Rock pour le  déjeuner. Surprise des Varans sont là et essaient de s’approcher des tables pour voler  un peu de nourriture. Ils sont impressionnants et courent à toute allure une personne est là pour les canaliser et éviter qu’ils s’approchent trop près car avec leur longue queue ils peuvent être dangereux. Nous leurs donnons les os du poulet qu’ils avalent à toute allure, impressionnant ! Petite promenade et repos sur la plage au sable blanc avant de repartir vers 14 heures, dernier arrêt pour le snorkelling encore dans un endroit peuplé d’innombrables variétés de poissons. Vers 16 heures nous rentrons à notre hôtel.

P1050713 P1050693
P1050702 P1050712

Apéritif dans la chambre et nous terminons la soirée dans le restaurant du coin avec un bon poisson bien cuisiné et service très sympathique, la pluie nous surprend et c’est en courant que je rentre avec Ernst, Jo arrive à se faire transporter par une personne du restaurant en moto taxi…..

Dimanche 4 Décembre : Koh Lanta (tour de l’île en scooter)

Dernière journée à ko Lanta, location de scooters, pour rejoindre le port principal Saladan. Nous en profitons pour retirer un peu d’argent à la Carte Bleue, petite promenade en ville puis au bord de la mer. Le temps est pluvieux et nous retournons à l’hôtel pour terminer les réservations, vol d’avion de HAT YAI / Bangkok (prix 2850 baths soit environ 70 Euros, Speed boat pour aller demain à Ko LIPE (1900 baths soit 47 Euros, le ferry moins cher ne circule pas actuellement), réservation de bungalows à Ko LIPE conseillé par notre loueuse pour les quatre dernières nuits au bord de la mer (prix 800 baths la nuit). Nous reprenons la route, mais le temps pluvieux nous fait peur et nous nous arrêtons dans  un restaurant panoramique qui domine les iles avoisinantes pour déjeuner. Nous avons fait le bon choix, grosse averse. 

Lundi 5 Décembre : Koh Lanta – Ko Lipe

Le voyage en speed boat dure 3 h 30, nous nous arrêtons dans plusieurs îles (Ko mook – Ko Kradan – Ko bulon) pour récupérer quelques passagers. L’île de Ko Lipe est une toute petite Île en mer d’Andaman à l’Ouest de la Thaïlande, elle fait partie du Tarutao National Marine Park qui regroupe plus de 70 îles à la pointe de la Thaïlande, c’est le dernier rempart avec la Malaisie. KO LIPE est l’une des plus petites, occupée essentiellement par les gitans de la mer. Nous débarquons sur une plage de sable blanc « Pataya beach », l’eau est turquoise, juste en face les bungalows que nous avons réservé « Moonligth ». Fait en partie de bambous tressés, les bungalows sont montés sur pilotis, sur la terrasse un hamac accroché sur les linteaux de la toiture (il faut bien se reposer de temps en temps, la mer et le soleil, c’est épuisant !!!!). L’intérieur est rustique, mais propre. Il n’y a pas d’eau chaude et un ventilateur pour climatisation.

Il est 16 heures, première visite de l’île qui se parcourt à pied, nous traversons le village de l’île « Chao Ley » par la walking street et nous atteignons rapidement la plage en face « sunrise beach ». L’île est composée de trois plages  Sunset Beach, Sunrise Beach et Pataya Beach, qui est notre plage, c’est là aussi ou les soirées sont les plus animées, tous les cafés restaurants sont illuminés, quelques torches, boites  remplis ou imbibés de pétrole éclairent la plage, quelques ballons montgolfière s’envolent  illuminés par des petits feux d’artifice achetés par les touristes. Nous dinons les pieds dans le sable face à la mer au « Family restaurant ».   

  

Mardi 6 décembre : Ko Lipe. Aujourd’hui journée relax, après le PD nous voilà parti pour monter au plus haut point de vue de l’île « Moutain Resort », nous nous arrêtons sur la terrasse du bar restaurant  boire un café et admirer le point de vue. Le paysage est magnifique avec les îles qui sont en face. Nous descendons sur la plage au sable blanc et aux eaux turquoises, pour  revenir sur « Sunrise beach », nous marchons jusqu’au bout de cette plage pour nous arrêter dans une crique au pied  du Serendipity bungalows. Baignade et nage jusqu’à une île en face, un vrai plaisir l’eau est chaude et transparente. Vers 16 h nous revenons sur Pataya beach pour terminer l’après midi. Au bout de la plage un  escalier en bois qui surplombe les rochers, nous permet d’accéder sur une petite plage de sable (un petit coin de paradis). Retour pour réserver notre ballade en mer pour le lendemain à la boutique d’un français de la région de Montpellier et nous en profitons pour réserver également notre retour bateau et bus jusqu’à Hat Yai (aéroport pour Bangkok). Nous allons boire un verre dans l’un des bars animés de la plage, allongés sur le sable sur un tapis très confortable en compagnie de Stéphanie une jeune française très sympa, avant de terminer la soirée par un succulent diner de poissons bien préparé à la sauce coco et ananas.

Mercredi 7 décembre : Ko Lipe (les iles). Le longtail est chargé, masques, tubas, palmes et repas du midi. Nous avons avec nous une famille Malaise de Kuala Lampur et un jeune couple donc nous n’arriverons pas à deviner leur origine. Premier arrêt pour faire du snorkelling et voir de beaux poissons,  des bénitiers accrochés à de magnifiques coraux... Deuxième arrêt sur une plage unique en mer d’Andaman de gros galets noirs, les rangers sont là pour nous faire payer le droit d’entrée au parc maritime de Tortuguero et encore de belles plages, de beaux poissons, un serpent pas très catholique et encore de magnifiques coraux, un vrai paradis. Au retour « Wait » notre skeeper passe la barre à Jo pour piloter le bateau.

 

Jeudi 8 décembre : Ko Lipe. Dernier jour au bord de la mer promenade dans l'île, farniente et baignade dans l'eau transparente et chaude, c'est un vrai paradis, et dire que c'est bientôt terminé. 

Vendredi 9 décembre : Ko Lipe à Hat Yai. Nous embarquons sur un gros seep boat avec 5 moteurs de 225 CV, il nous faut un peu plus d'une heure pour arriver à PAKBARAN où nous avons réservé un taxi pour Hat Yai qui se trouve au Sud de la Thailande près de la Malaisie elle est notée en rouge par le Ministère des Affaires Etrangères à cause de quelques soulèvements entre musulmans et boudhistes. Notre taxi nous dépose devant l'hôtel choisi le Wung Noy surprise il est super. Promenade en ville et shopping dans les grands centres commerciaux et dans le marché, la ville est moderne, on  rencontre beaucoup de femmes voilés. Diner dans un pub irlandais

Samedi 10 décembre : Hat Yai à Bangkok. Dans l'avion qui nous amène à Bangkok nous sommes les seuls touristes. Arrivé à Bangkok nous prenons un taxi jusqu'à Kaosan Road. Recherche de l'hôtel galère, L'hôtel choisi Kaosan Palace est complet et nous terminons au Four Season bien qualité/prix mais sans piscine. Nous allons en taxi au centre commercial informatique faire des achats. Retour assez rapide en tuk tuk. A Bangkok dans les rues il reste quelques murs et sacs de sable pour éviter la montée des eaux. 

Dimanche 11 décembre : Bangkok. Nous allons à pied jusqu'à la montagne dorée, belle vue sur la ville. Nous prenons ensuite le Sky train pour rejoindre l'immense marché du week-en où l'on trouve de tout habits, gadgets.... déjeuner dans le marché. Retour en sky train, en métro et enfin en bateau par le Ferry Phraya Express (les transports sont impeccables). Diner à Kaosan Road et nous rencontrons les 3 français et Frédérique que nous avions vu à Kho Lantha et Kho Lanta. Fin de soirée massage pour Hélène et un verre pour Ernst et Jo

Lundi 12 décembre : Bangkok. Marche à pied pour rejoindre le fleuve, arrêt au marché des amulettes très typique, arrivé juste en face du temple de marbre, nous prenons le bateau pour traverser. Visite du temple recouvert de mosaïques, de débris d'assiettes etc.... du sommet très belle vue sur le fleuve et Bangkok. Nous reprenons le bateau pour remonter le fleuve et rejoindre la station des poissons sacrés où nous déjeunons au bord du fleuve. Nous continuons jusqu'au marché des fleurs pour acheter des orchidées. Retour à l'hôtel pour nous préparer au départ. Dernier détail, nous en  profitons pour nous remettre à neuf "manicure et pédicure" Diner. Et vers 23 h un taxi vient nous chercher, et nous embarquons à 2 h du matin pour Paris.

Mardi 13 décembre : Bangkok - Dubai - Paris : Très bon voyage arrivé à Paris CDG vers 13 h, Nicole est venu nous chercher.

 

 

 

Suite à des problèmes générés par l'outil OVER BLOG, les dernières photos ont disparues seul les textes sont restés.Pas évident de les recoller au bon endroit. voilà un panachage de ces derniers jours de vacances.

 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.
 Un petit paradis.

Un petit paradis.

Des logements rudimentaires, loin des grandes villes et de la folie de Fouquet et Pattaya
Des logements rudimentaires, loin des grandes villes et de la folie de Fouquet et Pattaya
Des logements rudimentaires, loin des grandes villes et de la folie de Fouquet et Pattaya
Des logements rudimentaires, loin des grandes villes et de la folie de Fouquet et Pattaya
Des logements rudimentaires, loin des grandes villes et de la folie de Fouquet et Pattaya
Des logements rudimentaires, loin des grandes villes et de la folie de Fouquet et Pattaya

Des logements rudimentaires, loin des grandes villes et de la folie de Fouquet et Pattaya

Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.
Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.
Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.
Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.
Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.
Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.
Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.
Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.

Un petit clin d'oeil à Bangkok avant de retrouver Paris sous le clair-obscur.

Commenter cet article

anne 05/12/2011 16:28

Je vois avec plaisir que tout se passe bien profitez bien de la chaleur car ici elle commence à faire cruellement défaut.... mais bon papa Noël aurait trôp chaud dans son grand manteau rouge
sinon!!! Charlotte a hâte de le voir et de venir découvrir les belles décorations et vitrines de Noël chez mamie Nène et papi Jo.
On a par miracle reçu votre carte merci beaucoup.
Plein de gros bisous et à bientôt.

catherinealiaga 03/12/2011 15:17

come back to murviel il fait froid et tt recommence!!!!! profitez bien encore merci bisous Cathy

catherinealiaga 29/11/2011 17:37

il fait très froid !!nous nous préparons pour sortir sur les champs et le théâtre; Demain retour dans le midi je commence a manquer de vitamine A. !!! tu as de la chance de te baigner dans de l'eau
chaude.ici nous vivons un peu avec la Birmanie Besson a fait
1film sur" han San sue suai"????? the lady il est sur tte les chaines
je vous embrasse merci pour l'appart et mon cadeau a bientôt Cathy

catherinealiaga 27/11/2011 08:21

hier nous avons fait 20k le bitume a paris fait mal aux pieds nous suivons le blog cela donne envie d'y aller !!!bisous bisous Cathy

Joce 26/11/2011 15:07

Message à Hélène ne MP sur Facebook à lire ... j'ai ouvert cet article.