Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE PETIT MONDE D' HELENE

LE PETIT MONDE D' HELENE

Partager nos voyages avec ceux qui comme nous ont cette passion.

Publié le par lemondedhelene
Publié dans : #ASIE
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)

Suite de notre programme " Thailande du nord OCT 2016".

 

Nous quittons la Thailande à Chiang Rai, nous devons prendre un bus, qui va à la frontière du Laos en 2 h. Nous y resterons  une dizaine de jours. Pour les Français pas de visa exigé pour un séjour de moins de 30 jours en Thailande, nous devons donc séjourner suffisamment de temps au Laos pour respecter ces normes et revenir en Thailande terminer notre voyage.

 J16. Mercredi 2 Novembre 2016 : Chiang Rai - Houei Xay (village frontière)

Le passage à la frontière du Laos, ce n'est plus la traversée en barque du Mékong et un poste de police rudimentaire qui vous attend, comme  nous l'avons connu en 2009. Depuis 2013 c'est un bâtiment moderne au bout d'un pont qui sépare les deux pays.

Il n'y a rien à faire ici, petite promenade et ensuite nous montons les 180 marches pour accéder en haut d'une colline où se trouve un jolie temple qui domine le Mékong, plus loin à 900 m un fort Français, hélas fermé à la visite. Nous avons acheté, nos billets de bateau pour demain matin. Nous descendrons le Mékong jusqu'à Pakbeng (6h de navigation), nous y dormirons puis le lendemain dernière étape jusqu'à Luang Prabang.

 

 

Le Wat Chômé Khao Manirath.

Le Wat Chômé Khao Manirath.

J17. Jeudi 03.11.2016 :  Houei Xay - Pakbeng (descente du Mékong)

Nous sommes à l'embarcadère au bord du Mékong à 9h30, journée bateau pour cette première étape de navigation jusqu'à village de Pakbeng, il n'y a plus qu'à se laisser glisser. Finalement nous partons à 11h50, nous avons attendu un groupe de jeunes bien équipés pour faire le fête à bord.
Heureusement que nous avions réservé un hôtel sur internet, l'arrivée est prévue vers 18h. Nos jeunes font la fête comme nous nous en doutions. Bien installés, chacun, s'organise pour passer le plus agréablement possible ces longues heures. Sur le parcours quelques arrêts pour déposer des locaux. Les paysages sont invariables, de grosses et hautes collines des deux côtés, dans une végétation luxuriante ou s'accrochent et se mêlent lianes et cocotiers. Une probable déception pour les amateurs de photos, il ne fait pas beau aujourd'hui, les lumières ne sont pas bonnes.

Nous arrivons comme prévu vers 18h, le village est en effervescence, les ressources de la journée arrivent. Locations de guesthouse et restaurents s'empressent d'attirer la clientèle, demain tout ce petit monde sera reparti. Nous avons fait la rue principale sur ses 400 m et repérer un endroit agréable pour finir la soirée.

Notre bateau et la vie à bord. Locaux devant et les touristes derrières.
Notre bateau et la vie à bord. Locaux devant et les touristes derrières.
Notre bateau et la vie à bord. Locaux devant et les touristes derrières.

Notre bateau et la vie à bord. Locaux devant et les touristes derrières.

J18. Vendredi 04.11.2016 : Pakbeng - Louang Prabang (sur les eaux pourpres du Mékong)

Le long de ce grand fleuve tranquille notre descente se poursuit au bruit du moteur de notre authentique embarcation en bois  " long-tail boat" ( bateau à longue queue), équipé d'une toiture. Les paysages s'alignent, bancs de sable, rochers spongieux et saillants face à cette infatigable forêt tropicale qui recouvre l'horizon de collines souvent très hautes. La vie sur terre est bien présente, parfois un toit de chaume qui dépasse, entouré de bananiers, une fine barque de pêcheur, des buffles et même de gros cochons aux abords du fleuve. Lors d'un arrêt ceux sont des enfants qui se baignent et plus loin des jeunes bonzes. Il n'y a plus qu'à fermer les yeux et à se laisser glisser.

Louang Prabang enfin, après plus de 7h de bateau.
Soirée, autour du marché de nuit, qui est tout proche de notre guesthouse.

Le village a hissé ses couleurs, nous prenons notre petit déjeuner dans cette pâtisserie avant de redescendre à l'embarcadère pour cette dernière étape.

LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.
Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.
Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.
Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.
Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.
Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.
Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.
Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.

Le Mékong au fil des heures de cette longue traversée.

Le marché de nuit aux couleurs épices.
Le marché de nuit aux couleurs épices.
Le marché de nuit aux couleurs épices.

Le marché de nuit aux couleurs épices.

J19. Samedi 05.11.2016 : LUANG PRABANG.

Petit déjeuner servi sur notre terrasse et départ pour une grosse matinée à pieds dans les rues de Luang Prabang. Troisième ville du LAOS, ancienne capitale royale Luang Xang jusqu'à 1946, c'est la plus belle ville du pays et inscrite à l'Unesco.
Beaucoup de temples bouddhistes et monastères avec au sommet d'une colline le Wat Chom Si. Depuis plus de 25 ans les maisons traditionnelles en bois et demeures et bâtiments administratifs coloniaux Français ont été restaurées leur redonnant son lustre d'antan, une merveille pour les touristes occidentaux. Elles sont devenues restaurants, hôtels et pour le grand plaisir maisons d'hôtes. Alors déambuler en prenant tous sont temps, faire une pause café dans l'un de ces merveilleux bâtiments et poursuivre ensuite sa visite, sans se presser le long des rives du Mékong est un moment unique que chacun peut apprécier à sa façon. Nous avons même quitté les trottoirs de la ville et rejoint sur un sentier très sale, un endroit inhospitalier qui était à l'époque le paradis des fumeurs d'opium. Il ne reste aujourd'hui de ce lieu, que de vieux bâtiments délabrés en bois noirs sur pilotis et son ponton fait de planches de bois en très mauvais qui enjambe une mare d'eau nauséabonde. Pour les passionnés d'histoire des fumeurs d'opium Hmong de Luang Prabang et des coloniaux de cette époque fleurissante, il serait dommage de ne pas y faire un court passage, l'endroit est proche du centre ville. Évitez le soir, je parie que c'est infecté de moustiques.
Retour au XXI siècle en reprenant la rue, encore un temple et retour à notre guesthouse pour un plongeon dans la piscine.

 

Le marché
Le marché
Le marché

Le marché

Une journée tranquille dans les rues de LUANG PRABANG .

LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
Notre deuxième soirée avec cette vue du Wat Chom Si à la tombée de la nuit.
Notre deuxième soirée avec cette vue du Wat Chom Si à la tombée de la nuit.

Notre deuxième soirée avec cette vue du Wat Chom Si à la tombée de la nuit.

J20. Dimanche 06.11.2016 : LUANG PRABANG. Les cascades.

Un dimanche au bord de l'eau. Il y a dans les environs 2 cascades exceptionnelles à ne pas rater. Location de motos pour la journée et direction Kouang Si Waterfall, qui est à environ une trentaine de kilomètres d'ici. La route est très belle, un panachage de verts, des tons d'intensités variés.
Les chutes sont magnifiques, à l'instar des grandes chutes du parc national de KRKA en Croatie. Le parc est agréable et bien aménagé avec des petits ponts de bois installés sur les multiples ramifications des ruisseaux formés par le torrent, avec un petit plus, plusieurs races d'ours vivent dans cette nature enfermés derrière de grands espaces grillagés. Nous n'avons pas nos maillots mais d'autres y ont pensé. Un bon moment, malgré la méforme qu'exprime notre ami Ernst, qui n'a pas de bonnes nouvelles de Paris et s'inquiète. Nous sommes de tout cœur avec lui.

Nous revenons sur Luang Prabang, les chutes de Tad Sae Waterfall, sont de l'autre côté de la ville à environ une vingtaine de kilomètres. Celles-ci sont plus complexe à atteindre, à l'arrivée faut payer pour avoir le droit de traverser en moto le village, puis au bout une rivière il faut prendre une pirogues à moteur qui remonte la rivière sur 800m. (nouveau paiement), et au pied des chutes dernier paiement pour pouvoir enfin, rentrer dans le parc. Et c'est grandiose!!, là aussi. Des éléphants  et leurs cornacs vous invitent à une balades dans ces eaux claires. Nous remontons à pied le plus haut possible pour ne rien rater. Ici encore des baigneurs, la température de l'eau est parfaite. Déjeuner champêtre sur l'eau (ou presque) et retour à l'hôtel pour finir au bord de la piscine et préparer notre départ de demain.

Les magnifiques chutes d'eau de LUANG PRABANG
Les magnifiques chutes d'eau de LUANG PRABANG
Les magnifiques chutes d'eau de LUANG PRABANG
Les magnifiques chutes d'eau de LUANG PRABANG
Les magnifiques chutes d'eau de LUANG PRABANG
Les magnifiques chutes d'eau de LUANG PRABANG
Les magnifiques chutes d'eau de LUANG PRABANG

Les magnifiques chutes d'eau de LUANG PRABANG

J21. Lundi 07.11.2016 : LUANG PRABANG - VANG VIENG


8h30 le mini van pour Vang Vieng arrive à notre hôtel, vite chargé à bloc avec d'autres routards, le départ est quasi immédiat. S'il y a un incendie à bord, je ne vois pas comment sortir de là, entre les sièges des deux rangs c'est bourré de sacs à dos. Le passage dans la montagne est difficile, brouillard et pluie fine se mélangent sur un bitume très accidenté avec le ravin à moins de 20 cm des roues par endroits.13h30 Vang Vieng sous un soleil de plomb, Ernst et moi sommes trempés de sueur. Vivement la climatisation de  notre chambre. Comme nous n'avions pas fait de réservation pour Ernst qui tentait de rentrer à Paris nous rencontrons un obstacle, il n'y a plus de place pour lui. Négociation pour enfin arriver à obtenir une très grande chambre de trois lit. Demain on avisera.
Son départ est éminent, il nous quitte à l'aéroport de Bangkok le 12/12.

Un peu à l'extérieur du centre ville, notre hôtel est au grand calme,  noyé dans la végétation et doté d'une grande piscine, nous y finissons l'après-midi. Demain si le temps le permet, peut-être "tuning". Nous en avions fait ici même en 2009 et nous en avions gardé un bon souvenir.

J22. Mardi 08.11.2016 : VANG VIENG jour de pluie

Le petit déjeuner en terrasse avec d'un côté la piscine de l'établissement et de l'autre côté des rizières et bananiers c'est le paradis. Sauf qu'il pleut !!!!!. Nous avions projeté de faire du  "Tubing", nous avions même acheté hier soir un sac hermétique pour protéger nos appareils et papiers. 
Ok, on ne va pas pleurer, lorsqu'on voit le temps qu'il fait en France, avec une neige plutôt précoce. Espérons que l'hiver 56, ne soit pas de retour.
Retour sur notre terrasse, lecture, iPad en attendant.........
Le temps s'arrange, mais trop tard pour nous s'engager sur une chambre à air de camion dans la rivière. Balade en ville et café pâtisserie dans un excellent endroit de la rue principale il faut bien avoir sa vengeance. Puis petit marche sur les ponts suspendus qui relient les deux rives, nous sommes d'accord pour dire que Vang Vieng à pris un essor considérable depuis notre passage en 2009. La construction des grands hôtels se multiplie à vitesse grand V. Il en est de même pour la restauration et les bars. C'était une ville de routards, aujourd'hui beaucoup de panneaux sont en Coréen et nous ne sommes qu'à 35h de bus de la Chine. La fin d'un rêve pour les jeunes occidentaux qui viennent s'amuser à des prix très abordables est annoncé et ce ne sont pas les touristes chinois et coréens ou encore les nouveaux commerçants vietnamiens qui vont amener de l'ambiance. Ils se baladent en rangs d'oignons, le sourire au vestiaire.
Vang Vieng c'est avant tout encore un endroit magnifique, qui perd son âme au détriment du profit. Dommage pour les habitants et les puristes du vrai tourisme.

LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)

Fin de soirée au bord de la rivière voir les dernières bouées arriver. 

LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)
LAOS NOVEMBRE 2016 (Suite)

J23. Mercredi 09.11.2016 : VANG VIENG -  VIENTIANE

Un bus vient nous récupérer à l'entrée de notre hôtel et poursuit son ramassage interminable d'hôtel en hôtel des touristes qui comme nous se rendent à Vientiane. Il a plu toute la nuit et il pleut toujours. C'est pas bien grave nous avons plusieurs heures de route, mais après.....on verra.
Adieu Vang Vieng, on t'a connu en 2009 encore très belle, tes paysages extraordinaires dans une vallée profonde et tranquille. Aujourd'hui c'est devenu un terrain de profit pour des vendeurs de distractions sans scrupule. Motos de tous types et même des camions débâchés bourrés de touristes asiatiques déferlent sur des chemins de terre, traversant des petits villages sans défense. 
Vientiane, dépôt des bagages à l'hôtel et nous filons à pieds en direction le Pha That Luang grand schedi dore symbole du LAOS, au passage le Patuxai, Arc de Triomphe dédié aux Laotiens qui ont combattu contre la France pour obtenir l' indépendance du pays. Au retour un coup d'oeil au palais présidentiel, pause café après ces 2h de balade et retour à l'hôtel avant de ressortir diner sous un déluge d'eau.

Temps nuageux sur Vientiane.
Temps nuageux sur Vientiane.
Temps nuageux sur Vientiane.
Temps nuageux sur Vientiane.
Temps nuageux sur Vientiane.

Temps nuageux sur Vientiane.

J24. Jeudi 10.11.2016 : VIENTIANE - NONG KHAI ( Thailande).

Petite matinée à Vientiane, le retour en Thailande est programmé avant midi. Balade sur les rives du Mékong, juste derrière le palais présidentiel. Il y a une grande cérémonie ou une célébration au bord du fleuve, les hommes arborent en effet le Pha Biang et les femmes le Pha Nung, dans un décor que seul les asiatiques savent mettre en exergue. Plus loin de nouvelles constructions germes du sol et devraient relever le niveau architectural de cette partie de la ville. Retour progressivement, un arrêt café dans l'un de ces nombreux établissements tenus par des français, tout proche du palais présidentiel. 
Le retour pour la Thailande est rapide, nous prenons un bus international, une 1/2 h pour arriver au passage de la douane Laotienne, formalites, bus, plus loin, la douane Thaïlandaise, formalité et bus jusqu'à Nong Khai, première ville en Thailande à moins de 20 mn.
A 4km de notre hôtel, les œuvres de l'artiste Laotien Boun Leua, le jardin de Sala keoku (wat Khaek), des sculptures géantes et impressionnantes faites d'un mélange de bouddhisme et d'hindouisme un moment de plaisir. Son histoire mérite d'être lu.
Nous sommes venus en tuk-tuk, mais nous revenons à pieds en rattrapant le bord du Mékong. Agréable promenade jusqu'au cœur de la ville, apéritif et diner très sympathique au bord de l'eau avant de revenir à l'hôtel.

Nous clôturons, ces quelques jours passés au LAOS, nous avons évité la région du nord et plus particulièrement la province de Xieng Khouang avec sa mystérieuse plaine des jarres de Phonsavan, les restes impressionnants des bombardements Américains durant la guerre du Vietnam et ses habitants les Hmongs. Il nous reste, malgré tout de grands souvenirs indélébiles de notre passage en 2009.

Nous ouvrons une autre page pour terminer ce voyage dans les îles du sud de la Thailande.

 

Cérémonie Laotienne au bord du Mékong
Cérémonie Laotienne au bord du Mékong
Cérémonie Laotienne au bord du Mékong

Cérémonie Laotienne au bord du Mékong

Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)
Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)
Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)
Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)
Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)
Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)
Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)
Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)
Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)

Le jardin de Sala keoku (wat Khaek)

INFORMATIONS PRATIQUES SUR NOS LOGEMENTS AU LAOS

Commenter cet article