Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE PETIT MONDE D' HELENE

LE PETIT MONDE D' HELENE

Partager nos voyages avec ceux qui comme nous ont cette passion.

Publié le par lemondedhelene
Publié dans : #ASIE

THAILANDE-CAMBODGE

C'est le retour vers des pays que nous aimons, fascinants, agréables et accueillants. Il y a tellement de choses à y découvrir et à y faire que nous n'avons eu aucun mal à organiser un nouveau circuit pour d'autres découvertes, d'autres lieux. Notre ami Ernst amateur de l'Asie nous accompagne, Jean son compagnon des chemins de Compostelle, nous rejoindra lui aussi dans quelques jours.

Nos objectifs : A l’Ouest de Bangkok rejoindre la rivière KWAI et remonter jusqu'aux grands lacs aux portes de la frontière Birmane au passage le mémorial du pont de la rivière Kwai, mais surtout la nature avec de magnifiques cascades et lacs que nous espérons faire en motos. Puis direction l’Est de Bangkok jusqu’à Phi Mai pour le temple de Phimai Khmer et les ruines de Prasat Phanom et plus loin Khong Chiam à découvrir aux portes du Laos. Puis retour à Bangkok, nous devons accueillir avec Ernst, son ami Jean et nous envoler tous les 4, pour Siém Reap au Cambodge et revoir encore et encore les temples d’Angkor Thom et d’Angkor Wat sans oublier Koh Ker et Prasat Preah Vihéar convoité par la Thaïlande et que Ernst rêve de voir depuis très longtemps Nous devrions finir sur une île, les pieds dans l’eau.

Départ le mercredi 4 février par AIR JORDANIA de Paris avec une escale à (Amman).

Retour le mercredi 11 mars de Bangkok avec une escale à (Amman).

- Soit 33 jours + 2 nuits d'avion.

A noter le blog de Ernst : "http://ernestovoyageur.blogspot.fr/

*********************************************************************************************************************

* Nous donnons des détails, sur les Hôtels, transports et autres à la fin de ce séjour. *

*********************************************************************************************************************

J0 – Mercredi 4 février 2015 : Voyage PARIS =>AMMAN =>BANGKOK

7h du matin, l’horrible bruit de mon IPhone, nous signale qu’il ne nous reste plus que 1 heure 30 pour nous préparer et rejoindre Ernesto au terminal 2A de ROISSY CDG. Métro avec un changement à Strasbourg St Denis pour la gare du Nord et le RER semi direct pour l’aéroport. Il fait exceptionnellement très beau sur la Capitale, trop tard nous avons nos billets pour quitter le clair-obscur devenu pesant à Paris. Notre vol avec la AIR JORDANIA jusqu’à AMMAN est parfait avec un atterrissage de rêve, hélas !!!!!! Nous avons une escale de 7h, pour notre prochain vol sur Bangkok. Nous somme accueillis par une hôtesse qui nous invite à remplir quelques formalités et direction sans plus attendre la sortie de l’aéroport avec le passage de douane, puis un bus nous amène directement vers un grand hôtel proche de l’aéroport, distribution de chambre et invitation à prendre un repas, tout ça gratuit pour nous éviter cette attente très longue dans les longs couloirs de l’aéroport. Merci, deux fois AIR JORDANIA, car nous avions eu dans le passé une escale de plus de 9h et nous avions eu les mêmes égards avec cette compagnie.

J1. jeudi 5 février 2015 : Bangkok

Bangkok, 3h de l’après-midi, nous sommes dans un taxi direction kaosan road et l’hôtel D&D pour une nuit. Après-midi cool, dans le quartier, bruyant et bondé de touristes devant une Tiger et quelques rondelles d’oignons frits comme on les aime, puis piscine sur les toits de l’hôtel avant de finir la soirée dans un resto le long de la petit ruelle qui longe le temple bouddhiste un peu à l’écart du bruit.

kaosan road et l’hôtel D&D
kaosan road et l’hôtel D&D
kaosan road et l’hôtel D&D
kaosan road et l’hôtel D&D
kaosan road et l’hôtel D&D
kaosan road et l’hôtel D&D

kaosan road et l’hôtel D&D

J2. Vendredi 6 février 2015 : Bangkok - Amphawa

Ce matin, nous avons presque récupéré la fatigue du voyage, petit déjeuner et taxi pour rejoindre la gare routière, nous partons pour Amphawa à environ 100 km de Bangkok, principale curiosité le marché flottant. L’hôtel Khetwarin Resort que nous avions réservé sur internet est superbe, un peu loin du marché flottant, mais au bord de l’eau dans un magnifique parc calme et reposant. Nos chambres font face à un grand canal alimenté par le Mea Nam Mae Klong et la terrasse, ombragée par des manguiers et fleurs exotiques vient complèter agréablement notre Resort d'un jour.

L’hôtel Khetwarin Resort
L’hôtel Khetwarin Resort
L’hôtel Khetwarin Resort
L’hôtel Khetwarin Resort
L’hôtel Khetwarin Resort
L’hôtel Khetwarin Resort

L’hôtel Khetwarin Resort

Le marché flottant de Amphawa

  • Après midi et soirée agréable sur les quais étroits qui longent le marché flottant. Superbe balade sur les canaux à bord d'un long thai boat et fin de soirée sur le grand marché avec dégustation de crustacés et calamars grillés accompagnés d'une LAO (bière locale). Nous avons été agréablement surpris par ce marché essentiellement fréquenté par le tourisme local.
 le marché flottant de Amphawa
 le marché flottant de Amphawa
 le marché flottant de Amphawa
 le marché flottant de Amphawa
 le marché flottant de Amphawa
 le marché flottant de Amphawa
 le marché flottant de Amphawa
 le marché flottant de Amphawa

le marché flottant de Amphawa

Quelques prises de photos particulières
Quelques prises de photos particulières

Quelques prises de photos particulières

J3. Samedi 7 février 2015 : Amphawa - Kachanaburi à l’ouest de la Thailande.

Réveil en douceur par la musique Thaï, projetée le long du canal par des hauts parleurs, difficile de savoir d’où elle vient, mais qu’importe elle est la bienvenue. Petit déjeuner agréablement sur la terrasse au bord de l’eau bercée par cette musique. Mais le temps presse, nous devons repartir notre taxi(Tuk tuk) nous attend pour rejoindre la gare centrale, nous avons un bus à prendre pour Kachanaburi ( Environ 4h de route), dépôt de nos affaires à l’hôtel Phon Phen, restauration rapide et direction le centre-ville, nous devons trouver un dentiste pour Hélène qui a encore des problèmes avec une dent. Après une intervention rapide, nous ne sommes pas loin de la gare centrale, nous en profitons pour aller voir les horaires des trains. Au passage un petit arrêt au Mémorial et cimetière allié de la seconde guerre mondiale très bien entretenu, puis devant le jardin de la gare un train de ravitaillement à vapeur Japonais qui circulait dans la vallée. Après la gare, nous ne sommes qu’à 1 km à pieds du célèbre pont de la rivière KWAI, construit par des prisonniers de guerre sous le commandement de troupes japonaises. Beaucoup de monde sur le pont, nous le traversons jusqu’à l’autre rive, quelques photos et retour à l’hôtel pour une douche méritée. Soirée entre hommes, Hélène décidemment n’a pas de chance problème d’estomac, elle préfère se reposer dans sa chambre. De nuit la ville n’est plus la même, beaucoup de bars à filles et très peu de restaurants.

Le célèbre pont de la rivière KWAI,
Le célèbre pont de la rivière KWAI,
Le célèbre pont de la rivière KWAI,
Le célèbre pont de la rivière KWAI,
Le célèbre pont de la rivière KWAI,
Le célèbre pont de la rivière KWAI,
Le célèbre pont de la rivière KWAI,

Le célèbre pont de la rivière KWAI,

J4. Dimanche 8 février 2015. Kachanaburi – Les 7 cascades d’Erawan & le Train Combo.

Pour rejoindre avec le train Combo le parc national à 65 Km de la gare ferroviaire de Kanchanaburi il faut soit se lever à 5h du matin, pour un premier train à 6h ou prendre le suivant qui est à 10H30, plus raisonnable pour nous. Oui mais voilà, les trains ne sont jamais à l’heure, 1h de retard et 30 mn de plus à l’arrivée. A la gare de Namtok, le train de 17h30 est supprimé, nous devons être là à 15h. Pour les chutes c’est mission impossible, nous avons 1 h pour nous restaurer dans l’un des restaurants en face la gare et repartir. Drôle de journée, mais la balade en train avec la traversée du pont légendaire le River Kwai, valait le détour. Nous aurions pu louer une moto et tout faire sans problème, mais oui bon.......... Plus d’une heure de retard au retour pour ne rien changer, nous arrivons avec la nuit.

Dommage les chutes se font de Namtok, là où nous étions, elle commence par une petite grimpette le long d’un sentier en suivant le cours d’eau de la rivière on accède à 7 niveaux, offrant à chaque passage une belle cascade. Retour à notre guest house, douche et prêt à ressortir ce soir c’est mon anniversaire. On sonne à la porte Ernesto est passé dans un 7 Eleven pour acheter une bouteille de vin blanc Thaïlandais que nous trouvons plutôt infect, mais c’est mieux que rien et un superbe petit gâteau avec quelques bougies. C’est trop sympa !!!. Nous finissons la soirée dans un restaurant de plein air spécialisé dans la fondue chinoise, c’est rempli de locaux, il y a de tout à manger. J’ai reçu quelques Emails touchants, d’autres m’ont oublié, alors j’ai pensé à Rutebeuf- que sont mes amis devenus. Paul Verlaine

Que sont mes amis devenus Que j’avais de si près tenus Et tant aimés Ils ont été trop clairsemés Je crois le vent les a ôtés L’amour est morte………Amen

Voyage vers le parc national
Voyage vers le parc national
Voyage vers le parc national
Voyage vers le parc national
Voyage vers le parc national
Voyage vers le parc national

Voyage vers le parc national

Happy Birthday!!!!!
Happy Birthday!!!!!
Happy Birthday!!!!!

Happy Birthday!!!!!

J5. Lundi 9 février 2015 : Kachanaburi – Sangklaburi

Nous quittons ce matin Kachanaburi pour Sangklburi beaucoup plus haut au Nord aux portes de la Birmanie. Direction en Tuk Tuk à la gare centrale routière ou nous prenons un bus direct. La route est longue (trajet de 5h30), nous avons le temps de terminer notre nuit bien callés au siège. Le P Guesthouse est superbe et nos chambres terrasses donnent directement sur le lac avec vue imprenable. Location de 2 motos est nous filons voir le pont en bois le plus long de la Thaïlande (850m), qui traverse la rivière Songkaria. Nous tentons ensuite de rejoindre sur l’autre rive en faisant un grand détour le fameux village noyé et un temple immergé d' 1/3 dans le lac à certains moments de l'année, après la construction d’un barrage dans les années 1987. Impossible de s’en approcher, il n’est visible qu’en bateau. Nous irons demain. Nous n’avons pas perdu notre temps un monumental Temple le GOLDEN PAGADA s’agrippe aux flans de la colline qui domine les eaux du lac, malheureusement en travaux. Retour à notre hôtel et diner sur place. Si la terrasse du restaurant est belle et reposante dominant les collines et eaux du lac, le repas fut lui plutôt médiocre. Fin de soirée dans la chambre devant une bière pour préparer la journée de demain qui s’annonce longue en moto.

MORN BRIDGE
MORN BRIDGE
MORN BRIDGE
MORN BRIDGE

MORN BRIDGE

THE GOLDEN PAGODA
THE GOLDEN PAGODA
THE GOLDEN PAGODA

THE GOLDEN PAGODA

J6. Mardi 10 février 2015 : Sangklaburi et ses environs

Petit déjeuner en terrasse et nous voilà partis en motos sur la route en direction du col des trois pagodes, la route est très belle et agréable malgré une timide fraîcheur que nos légers pulls supportent parfaitement bien. Au col des 3 toutes petites pagodes centrées au milieu d’un petit parc, nous sommes à quelques mètres de la frontière Birmane. Rien d’extraordinaire c’est un passage de frontière. Un bon café et nous revenons, par la même route, plus bas il y a des chutes à voir, nous quittons le route principale pour prendre un chemin très sinueux en pleine nature, des forêts d’hévéas avant d’arriver devant le poste de l’entrée du parc. Nos billets pour un droit d’entrée et balade à pied pour rejoindre les cascades à travers hévéas, bambous et bananiers sauvages, le passage de petits ruisseaux sur des ponts de bambous est très agréable et donne à l’ensemble beaucoup de charme. Et puis nous voilà face à de ridicules cascades, quelques photos car l’endroit si prête avant de revenir vers le centre-ville pour y déjeuner. Maintenant lorsque j’évoquerais des cascades ridicules, je dirais THAI WATTERFULL. Nous avons encore 2h avant de rendre nos motos, une route plus au sud monte vers un groupement de petits villages, nous y allons par curiosité. Vers 16h nous réservons un bateau, pour aller voir de plus près le temple immergé.

La colline des 3 pagodes- La frontière Birmane et nos motos.

La colline des 3 pagodes à la frontière Birmane.
La colline des 3 pagodes à la frontière Birmane.
La colline des 3 pagodes à la frontière Birmane.

La colline des 3 pagodes à la frontière Birmane.

The Watterfull Thaï
The Watterfull Thaï
The Watterfull Thaï
The Watterfull Thaï
The Watterfull Thaï

The Watterfull Thaï

Le temple aux eaux basses du barrage
Le temple aux eaux basses du barrage
Le temple aux eaux basses du barrage

Le temple aux eaux basses du barrage

La photo du jour

La photo du jour

J7. Mercredi 11 février 2015 : Sangklaburi le retour sur Kachanaburi

Grosse matinée pour revenir en minibus à Kachanaburi (3h30), puis 10 mn en Tuk tuk pour rejoindre notre Guesthouse TARA RAFT, que nous conseillons vivement. On dépose nos sacs, déjeuner au restaurant de l’hôtel, hamburger french frite pour moi et breakfast pour Hélène et Ernesto. Retour à pieds vers le centre-ville, le centre commercial et le marché sont très grands. Petite balade de curieux avant d’aller visiter le musée de la guerre (JEATH War), reconstituant les anciens camps de prisonniers qui œuvraient pour la voie du chemin de fer, reliant la Thaïlande à la Birmanie, dont le célèbre pont de la rivière Wkai. Retour à l’hôtel et repos jusqu’à la tombée de la nuit bien calés sur des transats au bord de la piscine un livre à la main.

J8. Jeudi 12 février 2015 : Kachanaburi route vers l’Est à Pack Chong

Journée totalement réservé aux transports, nous avons quitté en bus Kachanaburi vers 9h du matin pour la gare routière au sud de Bangkok, puis un taxi pour la gare routière au nord de la capitale et un dernier bus pour Pack Chong. Il est 17h30 lorsque nous arrivons, une petite marche encore pour arriver à l’hôtel Rim Tarn Inn que nous avions vu sur internet. Ernst a réservé par téléphone à la réception de l’hôtel un circuit pour la journée de demain dans le parc de KHAO YAI. Soirée très cool sur la terrasse du restaurant de l’hôtel avec en contre-bas une petite rivière.

Notre soirée au grand calme
Notre soirée au grand calme

Notre soirée au grand calme

J9. Vendredi 13 février 2015 : Pack Chong – Le parc national de Khao Yai

L’un des plus grands parcs nationaux du pays se trouve à environ 1h30 de la ville de Pack Chong. Comprenant que nous ne pouvions faire ce parc tous seul avec ses 2168 km², nous avons fait appel à l’agence « Jungle Tour », et c’est avec un groupe fort sympathique, installés à l’arrière de pickup que nous sommes partis pour cette longue journée. Nous avons sillonnés les routes du parc et marché environ 2h30. La faune n’était pas exceptionnelle, quelques singes macaques rhésus et gibbons, un Calao et quelques cervidés, en revanche nous avons vu des arbres de plus de 500 ans extraordinaires et gigantesques, nous en avions vu en Amazonie, Brésil et Venezuela, mais pas aussi impressionnants. Après-midi consacrée aux cascades et c’est avec la nuit que nous rentrons à l’hôtel. Sur le retour d’immenses complexes hôteliers des folies aux formes hétéroclites et démesurées à l’instar des folies Hollywoodiennes, châteaux, moulins, forteresses pour les plus saillants. L’éclairage puissant et coloré qui vient s’écraser sur les façades donne plutôt à l’ensemble l’aspect d’une grande fête foraine.

Un clin d 'yeux sur les Macaques pour regarder un énorme scorpion noir Un clin d 'yeux sur les Macaques pour regarder un énorme scorpion noir Un clin d 'yeux sur les Macaques pour regarder un énorme scorpion noir
Un clin d 'yeux sur les Macaques pour regarder un énorme scorpion noir

Un clin d 'yeux sur les Macaques pour regarder un énorme scorpion noir

1,2 et 3  OUFF!!! pas évident de passer les obstacles.Merci Ernesto. Ces jambières bleu clair, pour nous protéger des sangsues.1,2 et 3  OUFF!!! pas évident de passer les obstacles.Merci Ernesto. Ces jambières bleu clair, pour nous protéger des sangsues.1,2 et 3  OUFF!!! pas évident de passer les obstacles.Merci Ernesto. Ces jambières bleu clair, pour nous protéger des sangsues.

1,2 et 3 OUFF!!! pas évident de passer les obstacles.Merci Ernesto. Ces jambières bleu clair, pour nous protéger des sangsues.

Forêt et cascadesForêt et cascades
Forêt et cascadesForêt et cascades
Forêt et cascadesForêt et cascadesForêt et cascades

Forêt et cascades

J10. Samedi 14 février 2015 : Pack Chong – Nakom Ratchasima (Korat)

Pour aller à Khorat (Nakom Ratchasima), toujours plus à l’est du pays, nous avons pris le bus, rapidement arrivée nous déposons nos affaires à l’hôtel Chao prahya inn et direction sans plus tarder à l’autre gare routière pour un bus en direction de Phi Mai (60 km) et son parc historique avec l’un des plus important temple khmer du Bouddhisme de la branche « Mahayana » datant d’environ 1000 ans. C’est un beau temple, on y retrouve toute l’architecture khmère dès l’entrée du temple par le parvis aux Nâgas des deux côtés d’un pont représentant la liaison entre le monde des dieux et celui des hommes dans les croyances hindouisme, bouddhiste et mahâyâniste. Vers 16h nous reprenons un bus pour rentrer à Khorat, balade en ville et soirée prêt de l’hôtel dans le quartier chinois pour manger dans un restaurant japonais. Quoi de plus original.

parc historique de Phi Mai
parc historique de Phi Mai
parc historique de Phi Mai
parc historique de Phi Mai

parc historique de Phi Mai

Soirée Japonaise dans le quartier chinois
Soirée Japonaise dans le quartier chinois

Soirée Japonaise dans le quartier chinois

J11. Dimanche 15 février 2015 : Nakom Ratchasima – Nang Hong

2h30 de bus pour arriver à Nang Hong, notre ville étape pour deux jours. Après avoir vu le temple de Phi Maî, nous sommes ici pour voir le temple de Prasat Phanom Rung et celui de Muang Tham, ces trois temples sont avec le Preah Viham au Cambodge les joyaux de l’art Khmers. Nous sommes ici dans la province de Buriram, tout prêt du Cambodge. Un taxi (pickup) nous dépose à l’hôtel, acquisition des chambres, location de motos et nous filons vers le temple de Muang Tham. La route est très belle et la température idéale pour rouler, un vrai plaisir sauf qu’avec des nus pieds pour passer les vitesses et freiner ce n’est pas évident. Voilà, nous y sommes et c’est beau !!, nous sommes des chanceux, il n’y a presque personne, le temple est à nous. Les quatre grands bassins entourés de Nâgas avec ses façades et murailles ciselées dans ce décor forment un merveilleux ensemble. Nous remettons les casques et direction le temple de Prasat Phanom Rung qui n’est qu’à quelques kilomètres. Un autre style, plus imposant avec plus d’ornement dans les détails des sculptures, l’architecture s’incruste parfaitement à la topographie du terrain, édifié sur un ancien volcan il s’élève dominant les grandes plaines. Il nous faut maintenant rentrer, la journée a été longue et riche de merveilleuses découvertes. Soirée plutôt calme, apéro dans la chambre et dîner simple dans une gargote avec une soupe de pâtes Thaî (excellente). Nous sommes dans une région très peu touristique, les restaurants sont fréquentés essentiellement par une clientèle locale et nous avons du mal à exprimer nos choix, l’anglais n’est pas vraiment parlé, heureusement les photos menu, çà aide.

 le temple de Muang Tham
 le temple de Muang Tham
 le temple de Muang Tham
 le temple de Muang Tham
 le temple de Muang Tham
 le temple de Muang Tham

le temple de Muang Tham

le temple de Prasat Phanom Rung
le temple de Prasat Phanom Rung
le temple de Prasat Phanom Rung
le temple de Prasat Phanom Rung
le temple de Prasat Phanom Rung

le temple de Prasat Phanom Rung

J12. Lundi 16 février 2015 : Nang Hong – Prasat Tamuan

Le temple de Prasat Tamuan est à 90 km en moto de Nang Hong, ce temple en ruine situé à la limite du Cambodge n’a rien d’extraordinaire, mais sa situation géographique dans un cadre sauvage et dangereux à cause des mines antipersonnel encore présentes laissées par les khmers rouge dans le maquis. De plus, la faible fréquentation du tourisme dans ce coin reculé, nous donne un parfum de découverte. Nous partons avec un plan peu détaillé donnant l’emplacement des nombreux temples que compte la région. Tous les panneaux indicateurs sur les routes et chemins que nous empruntons sont en Thaïlandais (du braille pour nous). Nous devons nous arrêter souvent pour nous rassurer au près des gens que nous croisons. Nous traversons des paysages extraordinaires. Dans la champs des buffles, de longues allées de bananiers bordent des ruisseaux gorgés d’eau, nous croisons des villages, stupas, pagodes et temples, la balade est superbe. Nous repassons devant le temple de Prasat Phanom Rung et de Muang Tham en franchissant une fois de plus la colline de l’ancien volcan. Nous nous approchons du Cambodge, les barrages de police et de l’armée sont de plus en plus oppressants. Nous n’échappons pas à un contrôle de police, papiers et fouille des sacs. Nos permis de conduire ne sont pas internationaux on nous invite à descendre des motos et à nous rapprocher du bureau de campagne installé provisoirement en bordure de la route. Nous sommes verbalisés et devons payer sur le champ une amende de 100 Bahts (soit moins de 3 euros) chacun. Pendant que l’un des policiers rempli le procès-verbal, un autre nous amène sur un coin du bureau, et nous offre des bananes séchées et caramélisées, des morceaux de pastèque fraîche et de l’eau. Nous échangeons quelques phrases sympathiques. La scène est rocambolesque et surprenante, nous ne regrettons pas ce petit moment digne de la caméra cachée. A quelques kilomètres du site, un premier contrôle militaire, Ernst doit donner son passeport en échange d’une carte qu’il devra restituer à la sortie pour récupérer ses papiers, puis à l’entrée du site c’est Hélène qui remet son passeport à un autre contrôle militaire. Voilà, nous y sommes, une longue allée et sur notre gauche les ruines. Elles sont à l’image que nous nous en faisions, simples ou quelques fragments de sculptures nous laissent deviner ses beaux jours. Le côté étonnant c’est qu’il y a des militaires Cambodgiens d’un côté et des militaires Thaïlandais de l’autre qui gardent le temple à moins de 3m les uns des autres. En face, côté Cambodge le temple Preah Vihar tant convoité par la Thaïlande et longtemps interdit. Nous espérons le voir dans quelques jours en passant par le Cambodge. Voilà, nous pouvons rentrer et refaire avec plaisir la route dans l’autre sens. Arrivée à Nang Hong, un petit tour au marché pour clôturer cette belle fin de journée.

Le temple de Prasat Tamuan
Le temple de Prasat Tamuan
Le temple de Prasat Tamuan
Le temple de Prasat Tamuan
Le temple de Prasat Tamuan
Le temple de Prasat Tamuan

Le temple de Prasat Tamuan

Notre  PV à 3 euros

Notre PV à 3 euros

Le marché de Nang Hong,
Le marché de Nang Hong,
Le marché de Nang Hong,
Le marché de Nang Hong,
Le marché de Nang Hong,

Le marché de Nang Hong,

J13. Mardi 17 février 2015 : Nang Hong – Khong Chiang

Khong Chiang est à environ 400 km à l’est du pays, il nous aura fallu plus de 6h30 pour arriver à Ubon Ratchathani et une heure de plus en taxi pour arriver au bord du Mékong à Khong Chiang. Nous n’avons rien pris depuis le petit déjeuner, nous ne tardons pas pour nous faire propre et rejoindre à pied le fleuve ou quelques barges sont aménagées en restaurants flottant.

Barges aménagées en restaurant flottant sur le Mékong . En face le LAOS;

Barges aménagées en restaurant flottant sur le Mékong . En face le LAOS;

Photo du jour

Photo du jour

J14. Mercredi 18 février 2015 : Khong Chiang le parc National de Pha Taem

Location de moto pour la visite du parc National qui n’est qu’à une vingtaine de kilomètre de notre hôtel. Dans le parc le site de Sao Chaliang avec ses cheminées de fées (blocs de grès sculptés en forme de champignon) et plus loin un grand parking ou nous laissons nos motos pour une longue marche sur un sentier qui mène tout droit aux falaises de Pha Taem qui possèdent une série de peintures rupestres en excellent état sur des parois de grès rose. Collées à ces parois rocheuses sans air et sous une chaleur de plomb, nous limitons nos arrêts pour retrouver un peu plus loin sur le plateau plus de fraicheur. Le parc compte plusieurs cascades, nous ne les trouverons pas, il fait vraiment chaud, nous décidons de retourner à l’hôtel nous reposer et attendre16h pour repartir toujours en moto voir le temple moderne de Wat Tham Khuu Ha qui surplombe le village. Très agréable perché au déçu du Mékong il offre une vue imprenable. Soirée très cool, nous prenons un dernier verre et parlons de la journée de demain.

Le parc National de Pha Taem
Le parc National de Pha Taem
Le parc National de Pha Taem
Le parc National de Pha Taem
Le parc National de Pha Taem
Le parc National de Pha Taem

Le parc National de Pha Taem

le temple moderne de Wat Tham Khuu Ha
le temple moderne de Wat Tham Khuu Ha
le temple moderne de Wat Tham Khuu Ha
le temple moderne de Wat Tham Khuu Ha
le temple moderne de Wat Tham Khuu Ha
le temple moderne de Wat Tham Khuu Ha

le temple moderne de Wat Tham Khuu Ha

Photo du jour

Photo du jour

J15. Jeudi 19 février 2015 : Khong Chiang

C’est aujourd’hui le nouvel an Chinois, jour de fête et pour nous jour de repos. Nous devons rendre nos chambres l’hôtel est full, mais nous allons dans un autre finalement plus grand et plus spacieux. Petite balade à pied jusqu’au marché, puis le long du Mékong avec un arrêt capuccino et cyber café pour réserver un hôtel à Siem Reap (Cambodge). Nous sommes ici dans la ville la plus à l’est de la Thaïlande, alors photo devant la borne !!. Retour à l’hôtel nous partons en moto jusqu’à la frontière du Laos. Rien de particulier à voir, beaucoup de chopes et  boutiques, un grand bazar de mauvaise qualité. De retour Hélène va faire son footing et moi et Ernst une petite sieste bien mérité

THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015

J16. Vendredi 20 février 2015 : Khong Chiang – Ubon Ratchathani

Ce matin, bus collectif pour Ubon Ratchathani, qui est à environ 80 kilomètres, ensuite nous prenons un Tuk-tuk pour rejoindre le Sri Isan Hôtel avant de nous rendre au musée National. Un petit tour dans la ville avec le grand parc central, mais la lourde chaleur et le manque d’air commencent à peser, nous rentrons nous reposer à l’hôtel avant de ressortir un peu plus tard, pour nous rendre au temple de Wat Supatanaram au bord de la rivière Mun, rien d’exceptionnel, mais offrir du pain aux milliers de carpes dans la rivière sont l’attraction du coin. Retour vers le parc central, énormément de monde, beaucoup y fond du sport, d’autres sont installés devant les petites échoppes pour déguster des petites brochettes, crêpes, jus de fruits et cent autres plats, d’autres se promènent, c’est vraiment l’endroit où l’on vient se retrouver, jusqu’à la nuit. Nous finissons la soirée au SMILE le restaurant branché de la ville. Un bon moment très sympathique et tranquille avant de rentrer à l’hôtel en traversant à nouveau le parc central.

Nous savons planter les choux à la mode de chez nous, mais vous saviez planter les salades et la saucisse, à la mode THAÏ?

THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
Le musée National et le temple au loin
Le musée National et le temple au loin
Le musée National et le temple au loin

Le musée National et le temple au loin

Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent
Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent
Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent
Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent
Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent
Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent
Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent
Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent

Le parc central et Ernst qui goutte le thé rouge de tamarin sans trop se faire prier. Frais c'est excellent

J17. Samedi 21 février 2015 : Ubon Ratchathani – Khun Han

Aujourd’hui, nous partons faire une balade à la campagne à 2h30 de bus de Ubon Ratchathani et une petite demi-heure de taxi, pour arriver au temple de verre de Khun Han. En 1984 les moines bouddhistes de Khun Han ont récupéré des milliers de bouteilles de verre pour ériger un temple, l’idée s’est poursuivie avec la construction des habitations des moines, le crématorium, les toilettes, le château d’eau et autres bâtisses. Surréalistes certes, mais loin de nous avoir émerveillé comme le temple de Wat Rong Khun, construit par Chalermchai Kositipipatun à Chiang Rai, un œuvre contemporaine extraordinaire à mes yeux. Retour en ville et soirée au bord de la rivière, très proche de notre hôtel, au menu fondue chinoise.

Le temple de verre de Khun Han
Le temple de verre de Khun Han
Le temple de verre de Khun Han
Le temple de verre de Khun Han
Le temple de verre de Khun Han

Le temple de verre de Khun Han

Soirée au bord de l'eau
Soirée au bord de l'eau

Soirée au bord de l'eau

J18. Dimanche 22 février 2015 : Ubon Ratchathani - Bangkok

Retour sur Bangkok en avion, à l’arrivée Ernst nous quitte à l’aéroport national pour récupérer Jean vers 14h à l’aéroport International à l’autre bout de Bangkok. Nous prenons de notre côté un taxi pour koasan road l’hôtel D&D. Fin d’après -midi nous sommes tous les quatre sur les toits de l’hôtel au bord de la piscine et 1h plus tard apéro et dîner dans le quartier. Nous ne ferons pas de vieux os, demain levé 6h nous reprenons l’avion pour le Cambodge.

J19. Lundi 23 février 2015 : Bangkok - Siem Reap

Siem Reap, une petite heure d’avion, les formalités de douane, le King Boutique Hôtel un 3 étoile avec piscine pour seulement 22 euros avec petit déjeuner compris (bien sûr). Il fait vraiment très très chaud, nous avons du mal à rejoindre à pied le cœur central touristique de la ville avec ces boutiques et restaurants. Mais avec beaucoup d’abnégation et de courage nous y parvenons. Première rue étroite et Ernst rencontre déjà des amis de longue date Français, attablés à la terrasse d’un restaurant. Après nous être restauré aussi, retour à l’hôtel jusqu’à 16h. Lorsque nous ressortons pour la visite du musée National il fait beaucoup moins chaud et c’est vraiment plus agréable. Le musée nous l’avions fait il y a de nombreuses années en arrière, mais c’est toujours un grand plaisir d’y retourner. De retour vers l’hôtel, il fait nuit noire, notre quartier et notre hôtel sont dans l’obscurité totale (problème électrique). Il y a un « 7 ELEVEN », nous achetons de quoi faire un petit apéro en terrasse avec bougies, moment agréable et pour finir le restaurent d’en face. Demain et après-demain les journées vont être longues et pleines d’images.

LE MUSEE ET NOTRE TERRASSE
LE MUSEE ET NOTRE TERRASSE
LE MUSEE ET NOTRE TERRASSE

LE MUSEE ET NOTRE TERRASSE

J20/J21/J22.: Les Temples d’ANGKOR

Mardi

Nous avons réservé un taxi pour ces deux prochains jours pour environ 190 dollars à 4 et acheté le passe d’entrée au parc d'Angkor pour 3 jours.Nous partons en début de matinée, en direction du site archéologisme de Kbal Spean, connu pour ses spectaculaires sculptures dans le lit de la rivière au nord-est d’Angkor. Ce n’est pas vraiment proche en taxi, ensuite, nous avons 2 km à pied à travers la forêt pour atteindre la rivière. Sur place nous sommes un peu déçus si nous apprécions les sculptures sur la roche, nous regrettons le manque de clarté de l’eau pour voir les sculptures immergées.

archéologisme de Kbal Spean
archéologisme de Kbal Spean
archéologisme de Kbal Spean
archéologisme de Kbal Spean
archéologisme de Kbal Spean
archéologisme de Kbal Spean

archéologisme de Kbal Spean

De retour au taxi, nous avons programmé plusieurs STOPS pour visiter quelques temples, comme Banteay Srei Temple.

THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
THAÏLANDE-CAMBODGE pour d'autres horizons.Février 2015
De beaux visages sur les sites.
De beaux visages sur les sites.

De beaux visages sur les sites.

Début de soirée à la terrasse d’un restaurant devant une Margarita et des rondelles d’oignons frits, les amis d’Ernst que nous avions rencontré la veille nous ont rejoint.

Mercredi

7 heures, petit déjeuner notre taxi nous attend, nous avons plus de 3h de route pour arriver au temple de Preah Vihear. Ce temple Cambodgien patrimoine de l’UNESCO depuis 2008 reste la source d’un contentieux entre la Thaïlande et le Cambodge. Impossible d’y rentrer aujourd’hui par la Thaïlande. Faisant parti des joyaux de l’art Khmers, il mérite bien qu’on fasse un effort pour aller le voir. Arrivée sur les lieux par une longue piste, nous devons nous présenter devant les autorités militaires et présenter nos passeports, après nous être acquitté d’un droit d’entrée de 25 dollars pour 4 personnes, nous devons grimper sur un pickup et terminer le reste de la piste jusqu’au temple avec un chauffeur du poste de contrôle. Nous montons tous derrière, sur la plateforme il y a des cartouches de cigarettes, on nous fait comprendre que nous devons acheter une cartouche (5 dollars la cartouche) pour offrir des paquets de cigarettes aux militaires que nous allons croiser sur le chemin. Le site s’étend sur un long plateau de 800 m avec en contrebas un environnement grandiose. De grandes allées pour atteindre le temple avec de magnifiques gopuras et plus haut le sanctuaire et un très beau corridor dont la galerie muraille est parfaitement intacte. Nous devons partir le programme de la journée est encore long. Direction maintenant le temple de Beng Mealea, authentique, c’est notre préféré. Nous tenons à le faire connaître à Jean. Encore un bon moment de plaisir à marcher sur des murailles écroulées, franchir tête baissée une fenêtre qui tombe dans les restes d’un corridor sans lumière ou encore grimper et suivre les passerelles de bois, qui nous permettent d’admirer les bâtisses au-dessus d’elles-mêmes et puis descendre dans les douves ou arbres et lianes ont pris possession des lieux et des murailles. Voilà, il nous faut rentrer à Siem Reap , demain les temples d’Angkor en Tuck-Tuck c’est plus marrant.

Le premier barrage, c'est un gamin habillé en militaire qui nous ouvre le passage, une grande tristesse dans ses yeux. Le pick-up et sa surprenante réserve de cigarettes
Le premier barrage, c'est un gamin habillé en militaire qui nous ouvre le passage, une grande tristesse dans ses yeux. Le pick-up et sa surprenante réserve de cigarettes
Le premier barrage, c'est un gamin habillé en militaire qui nous ouvre le passage, une grande tristesse dans ses yeux. Le pick-up et sa surprenante réserve de cigarettes

Le premier barrage, c'est un gamin habillé en militaire qui nous ouvre le passage, une grande tristesse dans ses yeux. Le pick-up et sa surprenante réserve de cigarettes

 le temple de Preah Vihear.
 le temple de Preah Vihear.
 le temple de Preah Vihear.
 le temple de Preah Vihear.
 le temple de Preah Vihear.
 le temple de Preah Vihear.

le temple de Preah Vihear.

le temple de Beng Mealea
le temple de Beng Mealea
le temple de Beng Mealea
le temple de Beng Mealea
le temple de Beng Mealea
le temple de Beng Mealea
le temple de Beng Mealea

le temple de Beng Mealea

Jeudi

Installés confortablement à l’arrière du Tuk-Tuk nous voilà tous les 4 partis pour cette dernière journée sur le site archéologique d’Angkor Vat, Bayon, et Ta Prohm pour l’essentiel. Il fait une chaleur lourde et épuisante, je craque, j’ai besoin d’eau et d’ombre. La halte de midi me fait beaucoup de bien, vers 15h la chaleur est moins lourde, nous pouvons apprécier d’avantage la beauté des sites et paysages qui se fondent dans les immenses parcs boisés entourés de douves. De retour à l’hôtel, la douche est une bénédiction. Nous avons passé une journée riche et exceptionnelle sur l’architecture Khmer. Soirée Margarita et oignons frits suivi d’un diner bien apprécié de tous. Retour vers l’hôtel en passant par le marché de nuit très animé.

Fresque d' Angkor Vat,
Fresque d' Angkor Vat,
Fresque d' Angkor Vat,
Fresque d' Angkor Vat,
Fresque d' Angkor Vat,
Fresque d' Angkor Vat,
Fresque d' Angkor Vat,

Fresque d' Angkor Vat,

A travers les autres temples
A travers les autres temples
A travers les autres temples
A travers les autres temples
A travers les autres temples
A travers les autres temples
A travers les autres temples

A travers les autres temples

J24. Vendredi 27 février 2015 : Phnom Penh

Longue journée de mini bus pour arriver à Phnom Penh, 6h30 de routes cabossées et poussiéreuses avec un chauffeur plutôt pressé. Un Tuck Tuck pour ne rien changer qui nous amène à l’hôtel réservé la veille sur internet, douche et balade le long du quai Sisowath, des échoppes et des multiples cafés restaurants qui grouillent le long des trotteurs. Comme le veut la tradition nous ne manquons pas le happy hour au FCP (Foreign Correspondents Club), lieu devenu mythique de la ville, c’est ici que venaient se détendre les correspondants de guerre pendant les périodes troubles du Cambodge. Nous finirons la soirée dans le quartier.

J25. Samedi 28 février 2015 : Phnom Penh

Au programme Phnom Penh et ses bâtiments coloniaux, héritage de la France dans les années 1920. Nous commençons par le marché central avant de nous rapprocher de l’ancienne gare ferroviaire malheureusement fermée aux visiteurs, en redescendant nous nous arrêtons à la colline du temple What Phnom Daun Penh, nous nous y attardons un peu avant d’arriver sur les grands boulevards avec l’ancienne poste coloniale (toujours en service) et d’autres bâtiments malheureusement délabrés. Un arrêt dans une cafétéria pâtisserie moderne climatisée (en face du bureau de poste), avant de revenir sur notre hôtel pour une petite pause.

Quelques formalités au comptoir de l'hôtel avant de démarrer la journée

Quelques formalités au comptoir de l'hôtel avant de démarrer la journée

Les bâtiments Français de la belle époque avec sa gare, et son bureau de poste pour les mieux conservés
Les bâtiments Français de la belle époque avec sa gare, et son bureau de poste pour les mieux conservés
Les bâtiments Français de la belle époque avec sa gare, et son bureau de poste pour les mieux conservés
Les bâtiments Français de la belle époque avec sa gare, et son bureau de poste pour les mieux conservés
Les bâtiments Français de la belle époque avec sa gare, et son bureau de poste pour les mieux conservés

Les bâtiments Français de la belle époque avec sa gare, et son bureau de poste pour les mieux conservés

La colline du temple What Phnom Daun Penh ( nom de la fondatrice de la ville).
La colline du temple What Phnom Daun Penh ( nom de la fondatrice de la ville).
La colline du temple What Phnom Daun Penh ( nom de la fondatrice de la ville).
La colline du temple What Phnom Daun Penh ( nom de la fondatrice de la ville).
La colline du temple What Phnom Daun Penh ( nom de la fondatrice de la ville).
La colline du temple What Phnom Daun Penh ( nom de la fondatrice de la ville).
La colline du temple What Phnom Daun Penh ( nom de la fondatrice de la ville).

La colline du temple What Phnom Daun Penh ( nom de la fondatrice de la ville).

Après-midi consacrée à la visite du musée national et du palais royal.

Le jardin du musée national et le Palais Royal
Le jardin du musée national et le Palais Royal
Le jardin du musée national et le Palais Royal
Le jardin du musée national et le Palais Royal
Le jardin du musée national et le Palais Royal
Le jardin du musée national et le Palais Royal
Le jardin du musée national et le Palais Royal

Le jardin du musée national et le Palais Royal

J26 à J29. Dimanche 1 mars 2015 : Sihanoukville sur le golfe de Thaïlande

Petit déjeuner sur la terrasse de l’hôtel à 7h, Jean et Ernst partent se matin pour Kampot avec 2 objectifs pour Ernst, ramener du poivre de Kampot l’un des meilleurs au monde et amener Jean visiter à une vingtaine de kilomètre de la ville niché sur un plateau au-dessus du parc national le casino fantôme BOCOR construit par les français au 20ème siècle, abandonné dans les années 60 les ruines impressionnantes aux façades inquiétantes, autrefois blanches, aujourd’hui noircies par le temps avec ses grandes marches, sa salle de bal, ses chambres donnent le frisson. A ses pieds une église qui a perdu son âme. On y raconte beaucoup de choses sur la belle époque où jadis les français de Phnom Penh venaient y faire la fête. Nous l'avions vu en 2010,nous espérons que Jean aie les mêmes sensations. De notre côté, nous prenons la direction de Sihanoukville sur le golfe de Thaïlande, pour y passer les 4 derniers jours au Cambodge les pieds dans l’eau. Ernst et Jean devraient nous rejoindre demain, ils ne sont qu'à 2h de bus des plages.

Plage à l'ombre des feuillages.

La vie courante des Cambodgiens sur les plages
La vie courante des Cambodgiens sur les plages
La vie courante des Cambodgiens sur les plages

La vie courante des Cambodgiens sur les plages

Jean et Ernst sont de retour de Kampot, repas les pieds dans l'eau, seulement 6 dollars/p boisson comprise.:
Jean et Ernst sont de retour de Kampot, repas les pieds dans l'eau, seulement 6 dollars/p boisson comprise.:

Jean et Ernst sont de retour de Kampot, repas les pieds dans l'eau, seulement 6 dollars/p boisson comprise.:

Ce matin, balade le long des plages, l' après-midi gros repos sous les tamarins avant d'attaquer la soirée.
Ce matin, balade le long des plages, l' après-midi gros repos sous les tamarins avant d'attaquer la soirée.
Ce matin, balade le long des plages, l' après-midi gros repos sous les tamarins avant d'attaquer la soirée.
Ce matin, balade le long des plages, l' après-midi gros repos sous les tamarins avant d'attaquer la soirée.

Ce matin, balade le long des plages, l' après-midi gros repos sous les tamarins avant d'attaquer la soirée.

Journée bateau avec un premier plongeon du bateau sur les fonds clairs de la mer du golfe de Thaïlande avant de repartir et d’arriver sur une île aux plages superbes, le sable fin et les eaux claires non rien à envier aux plages de Tahiti. Repos sous d’énormes tamarins et baignade sans qu’il soit nécessaire de se faire prier. D’ailleurs Ernst n’est pas le dernier à se mouiller et c’est une référence. Pour notre dernière soirée dans un restaurant qui borde la plage toujours les pieds dans l’eau, nous avons acheté une montgolfière en laissant à Jean le soin de la lâcher. Un moment sympa entre amis.

A bientôt, peut-être
A bientôt, peut-être
A bientôt, peut-être

A bientôt, peut-être

Voilà, ces quatre jours à Sihanoukville touchent à leurs fins, nous avons pris un billet de bus tout compris, transport jusqu’en Thaïlande et à l’île de Ko Chang avec le ferry. Il ne nous reste plus qu’à se laisser conduire.

Nous quittons le Cambodge, nous emportons avec nous de bons moments, de belles images, de beaux sourires et énormément de gentillesse.

Des sourires d'enfants, des sourires d'anges.

Des sourires d'enfants, des sourires d'anges.

J30. Jeudi 5 mars 2015 : Sihanoukville retour en Thaïlande.

Ce matin, gros coup de klaxon devant notre hôtel, notre bus, pour la Thaïlande prévu pour 8h est là, et puis longue, longue route avant d’atteindre la frontière. Jean nous quitte au passage de la douane, il doit rejoindre Bangkok pour sa dernière nuit et nous, nous filons dans un autre van pour l’île de Koh Chang en Thaïlande y finir au soleil les quatre derniers jours qu’il nous reste.

Notre magnifique Ferry,pour 1h de traversée. Sur le pont des enfants s'amusent.
Notre magnifique Ferry,pour 1h de traversée. Sur le pont des enfants s'amusent.
Notre magnifique Ferry,pour 1h de traversée. Sur le pont des enfants s'amusent.

Notre magnifique Ferry,pour 1h de traversée. Sur le pont des enfants s'amusent.

J31à J33 : Koh Chang

Koh Chang (l’île de l’éléphant) est la troisième plus grande île après Phuket et … en Thaïlande. Location de motos et nous partons à la découverte de ce bout de terre en suivant le littoral. Nous avons fait les ¾ de l’île en longeant la mer avec au bout un village de vrai pêcheur et l’impossibilité d’aller plus loin. Inutile de se préparer à faire de la vocalisation par de petits cris perçants, de clapir et encore de couiner pour crier aaah !! oooooh !! que c’est beau !!. Non rien de tous çà, nous ne sommes pas sur l’une de ces îles paradisiaques que compte la Thaïlande à l’instar de ses cousines, Koh Samui, Koh Lanta, koh Phiphi ou encore les îles de Krabi. Non, l’île est entourée d’une végétation dense sur un terrain montagneux ou se mêle cocotiers, palmeraies et hévéas pour ne citer que ceux-là, qui donne un petit côté sauvage que certains peuvent apprécier. Il y a quelques belles plages comme celle de White Sand Beach ou encore Kai Bae-Beach, oui mais !!, les infrastructures liés à l’urbanisme et à l’aménagement des principaux coins de curiosités ne sont pas à la hauteur attendu pour attirer le tourisme de masse. Il fait beau, c’est calme et nous y sommes bien, c’est l’essentiel. Un moment de repos, très agréable sur la terrasse d’un ressort très chic qui s’aligne le long d’une plage pour y prendre un cappuccino frappé enrobé de crème chantilly. Après-midi calme et soirée sur la plage de White Sand Beach dans un de ces nombreux restaurants installés sur le sable.

Le vieux port de pêche et le séchage au soleil du poisson, comme ces dorades coryphènes.
Le vieux port de pêche et le séchage au soleil du poisson, comme ces dorades coryphènes.
Le vieux port de pêche et le séchage au soleil du poisson, comme ces dorades coryphènes.
Le vieux port de pêche et le séchage au soleil du poisson, comme ces dorades coryphènes.

Le vieux port de pêche et le séchage au soleil du poisson, comme ces dorades coryphènes.

Le plaisirs des guerriers- Le soir sur la plage et notre crêpier explosif, rapide comme l'éclair et c'est très bon.
Le plaisirs des guerriers- Le soir sur la plage et notre crêpier explosif, rapide comme l'éclair et c'est très bon.
Le plaisirs des guerriers- Le soir sur la plage et notre crêpier explosif, rapide comme l'éclair et c'est très bon.
Le plaisirs des guerriers- Le soir sur la plage et notre crêpier explosif, rapide comme l'éclair et c'est très bon.

Le plaisirs des guerriers- Le soir sur la plage et notre crêpier explosif, rapide comme l'éclair et c'est très bon.

Ce matin un pick-up vient nous récupérer à notre hôtel le « PENNY’S RESORT », oui désolé, c’est son nom. Nous partons pour la journée en bateau faire du snorkeling sur les îles proche de Koh Chang, Nous ne sommes pas les seuls, des armées de chinois, coréens et thaï, pour une poignée d’occidentaux. Journée cool dans l’ensemble, beaucoup de poissons viennent nager à la surface de l’eau grâce aux bouts de pains amenés astucieusement par quelques touristes avertis. L’eau est chaude on patauge au milieu de tous çà. 16h, nous reprenons le chemin du retour au passage notre bateau s’approche des récifs d’une petite île où vivent un nombre impressionnant de singe. Les épluchures des pastèques rouges que nous avons mangées à midi sont jetées du pont sur les récifs et c’est une véritable ruée sauvage qui s’engage pour attraper les morceaux. Spectacle plutôt rare, d’autant que le bateau doit faire x manœuvre pour éviter l’accident. De retour, douche et nous repartons en motos avant la nuit explorer une partie du sud de Koh Chang et trouver un endroit pour dîner.

LE PENNY'S RESORT
LE PENNY'S RESORT
LE PENNY'S RESORT

LE PENNY'S RESORT

Les ploufs,ploufs dans l'eau et nos surprenantes nageuses.
Les ploufs,ploufs dans l'eau et nos surprenantes nageuses.
Les ploufs,ploufs dans l'eau et nos surprenantes nageuses.
Les ploufs,ploufs dans l'eau et nos surprenantes nageuses.

Les ploufs,ploufs dans l'eau et nos surprenantes nageuses.

Marché de nuit ambulant.
Marché de nuit ambulant.
Marché de nuit ambulant.
Marché de nuit ambulant.
Marché de nuit ambulant.

Marché de nuit ambulant.

LES SINGES DES ILES DE KOH CHANG

Notre dessert, une crêpe à la banane et au lait concentré. Trop drôle. C'est notre distraction après le repas.

Dernier jour, nous partons à la découverte de la pointe sud de l’île en moto. Il n’y a qu’une route dessinée en montagnes russes montées, descentes raides, courbes et nids- de-poule. Pas vraiment le temps d’admirer le paysage, car les pick-up taxi sont dans leur jardin rapides et dangereux. Nous passons devant de magnifiques ressorts ou viennent se coller boutiques et restaurants de fortune. Cette île est parfaite pour des touristes qui souhaitent se retrouver un peu au calme sur une petite plage de sable fin ou devant la piscine de leur hôtel, les fêtards n’y resteront pas. Bien que le sud est plus animé que le nord, mais difficile d’accrocher.

J35. Lundi 9 mars 2015 : BANGKOK (fin du voyage).

Et voilà, le voyage se termine, nous quittons Koh Chang ce matin à bord du ferry, puis un mini bus, jusqu’à Bangkok. Arrivée en fin d’après-midi, check-in pour les chambres et Plouf dans la piscine de D&D avant de terminer la soirée tranquillement dans les rues de Koasan Road. Demain nous avons toute la journée pour traîner dans la ville, notre avion pour Paris décolle à minuit trente.

VOYAGE THAILANDE – CAMBODGE

DEPART

ARRIVEE

TRANSPORT

KM

DUREE

PRIX

Aaéroport Bangkok

Kaosan Road

Taxi par Autoroute

 

 

500 Baths

Bangkok Kaosan Road

gare routière Sud

Taxi

 

 

200 Baths

Bangkok gare

routière Sud

Amphawa

Bus

100km

 

70 Baths / pax

Amphawa

Kanchanaburi

Bus

 

 

100 Baths/pax

Kanchanaburi

Nan Tok

Train A/R

 

7 H

200 Baths/pax

Kanchanaburi

Sankglanaburi

Bus

240km

5 H 30

70 Baths / pax

Sankglanaburi

Col 3 pagodes

Scooter

 

 

200 Baths/jour

Sankglanaburi

Kanchanaburi

Van

240km

4 H

175 Baths/pax

Kanchanaburi

Bangkok gare Sud

Bus

 

 

110 Baths/pax

Bangkok Gare Sud

Gare Nord

Mochi

Taxi

 

 

300 Baths

Bangkok

Pak Chong

Bus

 

 

120 Baths/pax

Pak Chong

Korat

Bus

 

3 H

80 Baths/pax

Korat

Nang Rung

Bus

 

 

70 Baths/pax

Nang Rung

Ubon Ratchatani

Bus

300km

6h30

250 Baths/pax

Ubon Ratchatani

Khon Chiang

Taxi

70 km

1H

800 Baths

UBON

Khun An

Bus A/R

80 km

 

50 Baths/pax

Khun An

Temple verre

Taxi

 

 

800 Baths

UBON

Bangkok

Avion Air Asia

 

 

50 Euros

Bangkok

Siem Raep

Avion Air Asia

 

 

100 Euros

Siem Raep

Taxi à la journée

Temple les + éloignés

Preah villar

Tuk tuk

 

 

 

 

45 $

150 $

20 $

Siem Raep

Phom Penh

BUS

 

6h30

15 $/pax

Phom Penh

Sihanoukville

BUS

 

5h30

15 $/pax

Sihanoukville

Ko chang

VAN

 

9h

25 $/pax

Ko Chang

Bangkok

VAN

 

6h30

600 baths/pax

 

 

THAILANDE

HOTELS

VILLE

HOTEL

PRIX

BANGKOK 

HOTEL DD – KAOSAN ROAD

1080 Baths avec PD

AMPHAWA

KHETWARIN RESORT

40 Euros avec PD

KANCHANABURI :

HOTEL PHON PENG

1300 Baths avec PD

KANCHANABURI :

HOTEL TARA

700 Baths

SANGKLANABURI

HOTEL TARA

900 Baths

PAK CHONG (KHAO YAI)

HOTEL RIM TAN IN

1000 Baths avec PD

KORAT

HOTEL CHAO PRAYA IN

550 Baths

NANG RONG

HOTEL HONEY IN

350 Baths

KHONG CHIANG

GUEST HOUSE BAN KIANGNAM

700 Baths

UBON RATCHATANI

HOTEL SRI ISAN

420 Baths avec PD

CAMBODGE

SIEM RAEP

HOTEL KING BOUTIQUE

25 dollars avec PD

PHOM PENH

ANGKOR Internationnal

35 dollars avec PD

SIHANOUKVILLE

REEF RESORT

30 dollars

 

THAILANDE

KOH CHIANG

PENY S GUEST HOUSE

Prix 1400 Baths avec PD

PRIX TOTAL DU VOYAGE (35 jours) TOUT COMPRIS :

4400 Euros pour 2 pax dont avion 1300 Euros 

Commenter cet article

franck 13/08/2015 13:44

Bonjour,

Les photographies sont magnifiques et authentiques. La Thailande est un pays ou il fait bon vivre avec des endroits sublimes. Deux raisons parmi tant d'autres pour lesquelles beaucoup souhaitent s'installer et vivre dans ce pays.

lemondedhelene 14/08/2015 00:45

Nous avons voyagé dans bien des pays et la Thaïlande reste la destination incontournable, Les raisons que vous évoquez et bien sur beaucoup d'autres, donne cette envi d'y retourner et d'y rester.Un jour qui sait!

´

Jocelyne 10/02/2015 16:09

Je zieutais votre blog et rien n'apparaissait. voila, il y a des news. Pour l instant je reconnais.. si vous arrivez a aller au Preah Vihar je vous dis chapeau, parce que cela fait des annees que personne n arrive a y aller. Bonne continuation. Suis au sud, a Lanta. Quand j'aurai obtenu mon extension de visa a Krabi, je remonterai doucement. Joce